Cet article date de plus de 6 ans

Flavescence dorée : le vignoble bourguignon demeure sous haute surveillance

La flavescence dorée est cette maladie qui touche le vignoble bourguignon, et qui engendre des pertes irrémédiables de pieds de vigne. Afin de lutter contre la prolifération de cette maladie, transportée par les cicadelles, les viticulteurs redoublent de vigilance.

La flavescence dorée avait fait son apparition en Bourgogne, en Saône-et-Loire, en 2012 (archives)
La flavescence dorée avait fait son apparition en Bourgogne, en Saône-et-Loire, en 2012 (archives) © FTV

La prospection en 2013 était exemplaire

Selon la Commission Régionale Flavescence Dorée, les professionnels se sont mobilisés "de manière exemplaire" en 2013 pour effectuer une prospection collective de leur vignoble. Cela a permis de dresser une cartographie précise de la maladie au sein du vignoble bourguignon.
Cet état des lieux a permis de mettre en place un nouveau dispositif de lutte et de prévention pour l'année 2014.
Des arrêtés préfectoraux ont été mis en place en conséquence.

Le but est de stopper la flavescence dorée en Bourgogne

Après identification et marquage de tous les pieds de vignes présentant les symptômes de la maladie (décoloration, jaunisse), la FREDON (Fédération régionale de lutte et de défense contre les organismes nuisibles) va cartographier et inventorier les pieds de vigne infectés.
Puis la CAVB (Confédération des Appellations et des vignerons de Bourgogne) reçoit ces données, et vérifie que toutes les exploitations participent à ces opérations.

Analyse des pieds de vigne marqués en laboratoire

Durant la phase de prospection, les pieds marqués seront analysés. Compte-tenu de leur potentiel infectieux, ils devront être arrachés.
L'intérêt est de réduire la propagation de la maladie , mais aussi d'aménager efficacement la lutte contre son vecteur : la cicadelle, en limitant l'utilisation des insecticides.


Avril 2015 : des contrôles de l'application réglementaire

La vaste campagne de prospection doit mener à des arrachages avant fin mars 2015.
Des contrôles s'opéreront en avril 2015, afin de vérifier si les exploitants auront bien appliqué les consignes réglementaires d'arrachage.

Le reportage à Marsannay-la-Côte de Sylvain Bouillot et Amélie Douay

Intervenants :
durée de la vidéo: 01 min 57
Flavescence dorée à Marsannay-la-Côte



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture