Le prix du gaz devrait augmenter de 3,9% en octobre

Les tarifs réglementés du gaz naturel, dont dépendent près de 8 millions de foyers français, devraient grimper de 3,9% au 1er octobre 2014, déclare Le Figaro.

Par AFP



Dans son édition de mercredi 3 septembre 2014, le quotidien rappelle qu’une telle évolution des tarifs de GDF Suez est assez classique en automne, c'est-à-dire au moment où les consommateurs rallument généralement leurs chaudières.

Pourquoi une forte hausse des tarifs est-elle à craindre ?

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a déjà mis en garde ces derniers mois contre le risque d'une hausse importante des prix de marché du gaz. En effet, la conjugaison de  facteurs saisonniers (l'approche de l'hiver) et conjoncturels (la crise russo-ukrainienne, qui est susceptible de perturber l'approvisionnement de l'Europe en gaz russe) pourrait créer une forte hausse des prix.

Ce risque est d'autant plus présent que la formule de calcul des tarifs réglementés du gaz a été modifiée cet été. Le nouveau mode de calcul renforce leur indexation sur les prix de marché, alors qu'autrefois ils étaient essentiellement adossés à l'évolution des cours du pétrole brut.

Il faut aussi rappeler que cette hausse à venir a été précédée d'une détente globale des tarifs réglementés du gaz naturel depuis le début de l'année. Au 1er septembre, ils avaient ainsi reculé de 0,43% en moyenne, ce qui porte leur baisse cumulée à 6,8%depuis le 1er janvier 2014, selon les calculs de la Commission de régulation de l'énergie (autorité administrative indépendante chargée de veiller au bon fonctionnement des marchés de l'électricité et du gaz en France).

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus