Cet article date de plus de 6 ans

La taxe poids lourds, ex ecotaxe, repoussée aux premiers mois 2015

L'entrée en vigueur du péage de transit poids-lourds, dispositif de financement des infrastructures de transport qui a succédé à l'écotaxe, a été repoussée aux "premiers mois de 2015".
Un poids lourd passe sous un portique "écotaxe", permettant de détecter le gabarit et
Un poids lourd passe sous un portique "écotaxe", permettant de détecter le gabarit et © FTV

Qu'est ce qui a été décidé ?


L'entrée en vigueur du péage de transit poids-lourds, dispositif de financement des infrastructures de transport qui a succédé à l'écotaxe, a été repoussée aux "premiers mois de 2015", a annoncé vendredi le secrétariat d'Etat aux Transports.

"Ce n'est pas une décision de report sine die, mais une question de semaines supplémentaires pour mener à bien l'expérimentation" qui démarrera au 1er octobre, et faire les modifications législatives requises, a expliqué à la presse le secrétaire d'Etat aux Transport Alain Vidalies.

Qu'est ce que les péages de transit ?

Ils ne concernent que 4000 kilomètres de routes, au lieu des 15 000 kilomètres couverts par l'écotaxe.
A raison d'une tarification moyenne de 13 centimes d'euros par kilomètre, le revenu brut de ce type de péage générerait entre 550 et 560 millions d'euros, soit près de deux fois moins que l'écotaxe (1,15 milliards d'euros)

La pratique

Le dispositif repose sur le principe d’une tarification en fonction du nombre de kilomètres parcourus, du niveau de pollution et du nombre d’essieux des poids lourds.
Les camions de plus de 3,5 tonnes devront être équipés d’un « boitier GPS », qui déterminera la position du camion, calculera le nombre de kilomètres parcourus et facturera en conséquence.
Les véhicules et matériels agricoles, les véhicules dédiés à la collecte du lait, les véhicules forains et de cirque sont éxonérés de ce péage.
"Après une marche à blanc à l'automne" de trois mois, selon le texte de l'amendement. D'où la nécessité d'aller vite.

Voir le reportage en tourné en Saône-et-Loire en juin dernier
##fr3r_https_disabled##

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ecotaxe transports