Dijon : Le CESER se dit d’accord pour la fusion Bourgogne/Franche-Comté mais à certaines conditions

Le CESER (Conseil économique, social et environnemental) de Bourgogne examinait ce jeudi 16 octobre les modalités de rapprochement" entre les régions de Bourgogne et de Franche-Comté

Le CESER (Conseil économique, social et environnemental régional) avait été saisi en mai dernier par les présidents des deux régions : François Patriat pour la Bourgogne et Marie-Guite Dufay pour la Franche-Comté. L’examen par l’entité bourguignonne avait lieu ce jeudi matin. Les membres devaient se prononcer non sur la fusion elle-même mais sur les conditions de sa réussite. Ils ont estimé la fusion possible à certaines conditions.


57 membres ont voté en faveur de l'avis, 12 ont voté contre

Selon le CESER,  la fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté peut se faire à condition que le projet soit fort et ambitieux pour le développement économique et qu’il permette un changement de gouvernance pour une participation plus active des citoyens.  Sur les 76 votants du CESER, 57 ont voté pour cet avis, 12 contre et 3 se sont abstenus.  Les opposants sont des représentants de FO et de la CGT. Ils dénoncent notamment l'absence d'étude d'impact pour les agents des deux collectivités et surtout le caractère antidémocratique de ce projet de fusion!

Le 19 mai dernier, c’est le Conseil Economique et Social (CESE) de Franche-Comté qui s’était prononcé sur les conditions de la réussite du rapprochement des 2 régions avec un avis d’un enthousiasme modéré en évoquant le « caractère hâtif de la réforme », « le calendrier trop serré« et le « flou dans la vision politique ».

Le reportage d'Eric Sicaud, Ibrahimaj Aferdite et Carlos Zappala avec : 

  • François Berthelon, président du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional de Bourgogne
  • André Colin, membre du CESER – CGT
  • François Patriat, président du Conseil régional (PS)