Le Beaujolais nouveau est là !

Il est incontournable. Les toutes premières bouteilles de Beaujolais nouveau ont été ouvertes dans la nuit de mercredi à jeudi. Un moment fort dans la vie viticole du sud de la Bourgogne.

Pour Lucien Lardy et tous ces collègues vignerons, l'opération "Beaujolais nouveau" est une belle vitrine.
Pour Lucien Lardy et tous ces collègues vignerons, l'opération "Beaujolais nouveau" est une belle vitrine. © France 3 Bourgogne
C’est un rendez-vous, une tradition, que dis-je un rituel. Chaque 3e jeudi de novembre, depuis les années 50, on déguste les premiers verres de beaujolais. Attention l'abus d'alcool, dangereux pour la santé, consommez ce vin avec modération.

Le millésime 2014 a bénéficié de conditions météorologiques très favorables. Les vignerons (plus de 3000 exploitations dans le beaujolais) sont satisfaits de la belle qualité du raisin. Selon le syndicat des vins, Inter Beaujolais, « les premières dégustations dévoilent des vins souples, ronds, avec une jolie longueur en bouche et parfaitement équilibrés »

En volume, la récolte devrait se situer entre 750 000 hl et 800 000 hl. Chaque année, environ un tiers est vendue comme « Beaujolais nouveau » (31 millions de bouteilles en 2013).

Un succès planétaire jamais démenti

Si l’arrivée du Beaujolais nouveau est une fête en France, c’est un moment crucial pour les ventes à l’exportation.
En 2013, d’après Inter Beaujolais, 13 millions de bouteilles de ce vin primeur ont été vendus dans 110 pays. Cela représente plus de 40 % de la production de Beaujolais nouveau mise sur le marché. Le Japon reste le plus gros consommateur à l’international.

Nos équipes ont assisté aux premières dégustations à Mâcon : un reportage signé Damien Boutillet et Romy Ho-a-Chuck.
durée de la vidéo: 01 min 22
Le Beaujolais nouveau à Mâcon


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture tradition