Cet article date de plus de 6 ans

Côte d’Or : le ministre de la Défense confirme que le site de la BA 102 sera libéré en 2016

Des parlementaires UDI et UMP de Côte d’Or ont rencontré le ministre de la Défense pour évoquer la dissolution de la base aérienne Dijon-Longvic. A cette occasion, Jean-Yves Le Drian leur a assuré que l’avenir du 511e Régiment du train d’Auxonne n’était pas mis en cause.

Pourquoi des élus UMP et UDI de Côte d'Or ont-ils rencontré le ministre de la Défense ?

François Sauvadet, député UDI de la 4e circonscription ; Rémi Delatte, député UMP de la 2e circonscription ; Alain Houpert, sénateur UMP et Anne-Catherine Loisier, sénatrice UDI ont été reçus par le ministre de la Défense mercredi 26 novembre 2014.

"Nous avons témoigné de notre mécontentement quant à la méthode et à la rapidité avec laquelle est orchestrée le départ de 2 000 hommes et femmes, sans que le territoire ainsi ait le temps de faire face à ces lourdes conséquences.
Nous avons insisté sur le fait que la BA 102 n’est pas un site comme les autres, mais que la Base Guynemer appartient à notre histoire, et nous avons demandé que cette dimension soit respectée. Le ministre s’est déclaré prêt à étudier la mise en place d’un lieu de mémoire.

Nous lui avons aussi demandé des garanties quant aux délais dans lesquels les terrains de la Base pourraient être libérés et dans quels délais le service infrastructure de défense pourra rendre son étude sur la dépollution du site. Le ministre nous a affirmé que celui-ci rendra ses conclusions dans environ six mois. Le site sera quant à lui libéré en 2016.

Quelles propositions pour l'avenir du site de la BA 102?

Le ministre nous a confirmé qu’il ne reviendrait pas sur sa décision. Il a évoqué les contraintes liées à la déflation annuelle de 7 500 postes pour la troisième année consécutive et a expliqué qu’il avait pris des décisions de cohérence pour le commandement comme la formation. Il a par ailleurs évoqué le comité de site et nous a invités à faire des propositions pour la revitalisation du site. Nous les ferons", indiquent les élus de l’opposition.

La délégation a également "dénoncé avec la plus grande fermeté la dissolution de la BA 102 et le gaspillage d’argent public ainsi occasionné, car plus de 20 millions d’euros ont été investis pour accueillir le Commandement des Forces Aériennes appelé désormais à partir pour Bordeaux dès l’été 2015".

Au cours de l’entretien, il a aussi été question de l’avenir du 511e Régiment du train d’Auxonne. "Le ministre nous a garanti que son existence ne serait pas remise en cause", précisent les élus de l’UMP et de l’UDI.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée politique