Fusion des régions : des bourses seront mises en place dans les métropoles régionales

La création de bourses régionales va être examinée par le gouvernement : c'est un des points du projet de loi Macron, qui a pour but de "déverrouiller l'économie française". Le texte est actuellement examiné en commission par les députés. Il sera débattu à l'Assemblée du 26 janvier au 6 février.

Les 2,8 millions d'habitants de la future Région Bourgogne/ Franche-Comté vont peut être avoir leur propre bourse. En effet, dans les trois mois suivant la publication de la loi Macron, le gouvernement devra remettre un rapport au Parlement sur la création de bourses dans chaque métropole régionale.

La commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi sur la croissance et l'activité du ministre de l'Economie Emmanuel Macron a voté un amendement en ce sens dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 janvier 2015.

Trouver de nouveaux fonds

Ces bourses, aussi appelées "plateformes de cotation régionales", devraient permettre de fournir "un outil de circuits courts de financement régional". Ces nouvelles places de cotations faciliteraient le financement de nouvelles infrastructures régionales. Cela pourrait surtout aider les PME et les entreprises locales à accéder à de nouveaux fonds.

"Ces nouvelles places de cotation permettront de drainer le potentiel d'épargne disponible dans nos territoires vers l'économie régionale. Cela répondra à la fois à un besoin de plus en plus sensible de fonds propres des PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire), qui n'ont quasiment pas accès aux marchés de capitaux, mais aussi au financement de nouvelles infrastructures régionales", explique le député UDI Jean-Christophe Fromantin, qui est à l'origine de cette initiative.

Un élément important dans la nouvelle carte des régions

La création de ces nouvelles plateformes économiques doit accompagner l’évolution de la nouvelle carte des régions et donner plus de poids aux économies régionales. Cette nouvelle carte entraînera notamment la fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté à partir du 1er janvier 2016.