• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Candidate FN malgré elle en Saône-et-Loire : Marine Le Pen va porter plainte

Marine Le Pen, présidente du Front national / © AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
Marine Le Pen, présidente du Front national / © AFP PHOTO / THOMAS SAMSON

Deux personnes se disent candidates FN malgré elles aux élections départementales, dans le Puy-de-Dôme et en Saône-et-Loire. Pour la présidente du Front national, il s’agit d’une "barbouzerie" de Carl Lang, ancien numéro deux du FN.

Par B.L.


Qui sont ces candidates FN malgré elles ?

Mireille Balleriaux-Lefèvre dit avoir eu la surprise de découvrir son nom comme candidate dans le canton d'Autun 2, en Saône-et-Loire, en vue des élections départementales des 22 et 29 mars 2015.
Cette sexagénaire, qui a adhéré au FN de 1987 à 2014 et a porté les couleurs de ce parti à neuf reprises pour différents scrutins, envisage de porter plainte "auprès du procureur de la République pour faux et usage de faux". "Ma candidature a été annulée parce que c'est flagrant que ce n'est pas ma signature sur les documents", dit-elle. Le cas d’une autre candidate FN malgré elle a été signalé dans le Puy-de-Dôme.

Pourquoi Marine Le Pen accuse-t-elle un ancien cadre du Front national ?

Marine Le Pen a assuré mercredi 18 février 2015 que "ces deux candidates sont adhérentes pour l'une depuis très longtemps, pour l'autre depuis trente ans".

"Dans ces deux cas, comme par hasard, qui on retrouve à côté? Le Parti de la France de Carl Lang. C'est étonnant! Ils doivent avoir quarante adhérents dans toute la France. Une (de ces candidates) a été cornaquée par un ancien FN devenu PDF, l'autre est devenue adhérente tout à fait récemment du PDF", assure Marine Le Pen, qui y voit "une petite barbouzerie de la part du Parti de la France de Carl Lang."

Que va faire le Front national ?

"Evidemment ces deux candidates ont signé les documents de candidature", a garanti Marine Le Pen. "Nous le démontrerons, nous allons porter plainte avec constitution de partie civile, nous allons demander une expertise graphologique des signatures, car je pense qu'il y a préméditation dans ces deux « manips » de Carl Lang", a dit la présidente du FN. Ce dernier avait été secrétaire général du parti dans les années 1990, avant de le quitter en 2009.


D’autres cas de candidats malgré eux s'étaient produits il y a un an : une quarantaine de personnes s'étaient déclarées candidates FN malgré elles lors des municipales de mars 2014. Ainsi en Bourgogne, la préfecture de Saône-et-Loire avait reçu plusieurs courriers de personnes disant avoir été inscrites à leur insu sur la liste Front National à Chalon-sur-Saône. Le préfet avait fait un signalement au procureur de Chalon-sur-Saône.

A lire aussi

Sur le même sujet

Bourbon-Lancy : la saison est fortement compromise après l’incendie des thermes

Les + Lus