Foot : le Dijon FCO peut-il reprendre la main face au Gazélec Ajaccio ?

Le choc entre Dijon (4e du championnat) et le Gazélec Ajaccio (3e) aura lieu vendredi 20 février 2015, à 20h, au stade Gaston-Gérard. La rencontre entre ces deux prétendants à  la montée en Ligue 1 est un des temps forts de la 25e journée du championnat de Ligue 2.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La lutte pour la 3e place du classement va peut-être connaître un petit tournant avec l'affrontement entre Dijon et le Gazélec Ajaccio.

Les Corses, invaincus depuis 8 matches, ont le vent en poupe alors que les Dijonnais, longtemps au sommet de la Ligue 2, sont en net repli.
Les Bourguignons n'ont gagné qu'une rencontre sur leurs sept dernières sorties toutes compétitions confondues. Un nouveau faux pas pourrait donc faire très mal au moral et avoir de lourdes conséquences dans l'optique de la montée.

L’annonce de la prolongation du contrat d’Olivier Dall'Oglio et de son staff jusqu’en 2017 devrait contribuer à stimuler le moral des troupes dijonnaises.



"Le favori c'est le GFC Ajaccio"

"Nous allons affronter une équipe qui n'est pas troisième par hasard, et qui est un vrai prétendant à la montée", a averti l'entraîneur dijonnais.
"Elle est solide, bénéficie de l'expérience de Bréchet, Pujol et Ducourtioux, et le favori c'est le GFC Ajaccio. Ce match peut nous permettre de prendre des points en vue du sprint final. Il faudra donc montrer de l'envie, de la détermination, car les Corses vont nous bouger", a-t-il ajouté.


DFCO - GFC Ajaccio : avant-match par DFCO_Officiel

Mais, attention, le danger pour Dijon pourrait aussi venir d'Angers, en embuscade à la 5e place avant d'accueillir Laval (9e).

Sochaux (6e), lié à Peugeot depuis près de 90 ans et en passe d'être racheté par un groupe chinois, n'est pas non plus très loin du podium, malgré deux défaites de rang, et peut effectuer une très belle opération en cas de succès à Nîmes (11e), lundi.