Dijon : plusieurs hôtels ont été victimes de "swatting"

C'est un procédé utilisé aux Etats-Unis par des individus malveillants: de faux appels d'urgence qui ont pour but de provoquer une descente de police. Quatre hôtels en ont été victimes à Dijon. Une enquête est en cours.

© France 3 Bourgogne
Le "Swatting", du mot "S.W.A.T." en référence aux forces spéciales Américaines (l'équivalent du G.I.G.N. en France) est très en vogue aux Etats-Unis. Il s'agit d'un appel téléphonique alertant d'un danger imminent. L'auteur du coup de fil se faisant passer pour la police. Ce canular est puni par la loi jusqu'à 2 ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende.
© France 3 Bourgogne
A Dijon, quatre hôtels ont reçu ce genre d'appel dans la nuit de dimanche à lundi. Certains établissement ont fait évacuer leurs clients par mesure de précaution. Alors que les niveaux d'alerte du plan vigipirate sont maintenus depuis les attentats de janvier, la police prend l'affaire très au sérieux. A Dijon, la sécurité publique recommande de faire un contre appel au 17 pour signaler les faits.  Une enquête a été ouverte et confiée au parquet de Dijon.

Reportage: 
Bintou Sidibé / Daniel Waxin
Montage : Luis André
Intervenants: 
Adeline Benoît - Victime de swatting
Commandant Christophe Pauget - Responsable du centre d'information et de commandement de la police de Dijon
durée de la vidéo: 01 min 47
Hôtel - Swatting

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers