Les élections régionales auront lieu les 6 et 13 décembre 2015

Les dates des élections régionales ont été rendues publiques : les électeurs seront appelés aux urnes les dimanches 6 et 13 décembre 2015.

© (FRED DUFOUR / AFP)


Qui est concerné par ces élections ?

En métropole, le scrutin concernera 13 nouvelles grandes régions, qui remplaceront les 22 actuellement en fonctionnement.
Le premier tour aura lieu le dimanche 6 décembre et le second le dimanche 13 décembre dans chaque région, c’est ce qu’a indiqué une source gouvernementale mardi 14 avril 2015.

Ce scrutin aura lieu huit mois après les élections départementales de mars. Il s'agira en principe du dernier scrutin sur l'ensemble du territoire avant l'élection présidentielle qui doit avoir lieu au printemps 2017.

Pourquoi organise-t-on ces élections régionales ?

Rappelons que c’est le président de la République qui a proposé de diviser par deux le nombre des régions dans l'Hexagone. Le but visé est de "les renforcer".
Ces entités, devenues des acteurs majeurs de l'aménagement du territoire, sont "à l'étroit dans des espaces hérités de découpages administratifs remontant au milieu des années 1960" et ont des ressources inadaptées à leurs compétences. Les nouvelles régions seront "de taille européenne et capables de bâtir des stratégies  territoriales", dit-il.

Quelle capitale régionale pour la région Bourgogne-Franche-Comté?

Pour connaître les chefs-lieux définitifs des futures régions créées par la réforme territoriale, il faudra patienter jusqu’en juillet 2016, a précisé le ministère de l'Intérieur lundi 13 avril 2015.

En Bourgogne, le choix de la future grande région fait l'objet d'un débat depuis plusieurs mois.
Ainsi, le député UMP de l'Yonne Guillaume Larrivé milite auprès des élus de son département pour que Dijon soit choisie comme capitale de la grande région Bourgogne/Franche-Comté qui sera effective à partir du 1er  janvier 2016.

Rappelons que Marie-Guite Dufay, présidente PS de la Région Franche-Comté, plaide pour que Besançon soit la capitale de la future Région Bourgogne/Franche-Comté. C'est aussi la position de Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fusion des régions région bourgogne franche-comté politique