Les urgentistes de l'hôpital de Joigny sont en grève

Ce lundi 11 mai, les urgentistes de l'hôpital de Joigny ont entamé un mouvement de grève dès 7 heures, pour dénoncer leurs conditions de travail. Surmenés, proches du burn-out, ils dénoncent aussi les conditions d'accueil et de prise en charge des patients.

Les manifestants devant l'hôpital de Joigny ce lundi 11 mai au matin
Les manifestants devant l'hôpital de Joigny ce lundi 11 mai au matin © FTV

Surmenage

Les personnels urgentistes sont en grève, ils dénoncent leurs conditions de travail et réclament des renforts en effectifs.
Leur mouvement, qui est reconductible, s'inscrit de le prolongement de leurs collègues d'Auxerre, en grève depuis le 10 avril, pour les mêmes raisons.

Qualité de service dégradée

Ils déplorent aussi la qualité de service dégradée pour accueillir les patients. L'Association des Médecins Urgentistes de France (AMUF) abonde dans leur sens et soutient le mouvement.
Pendant la grève, uniquement la continuité des soins est donnée
La Direction a reçu une délégation à 10 heures, ce lundi matin.

© FTV
© FTV
© FTV
© FTV

Le reportage de Stéphane Robert et Claude Heudes

Intervenants :
durée de la vidéo: 01 min 46
Joigny : Suite mouvement des urgentistes à l'hôpital de Joigny




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social santé