Val de Saône : Les crues de début Mai ont endommagé les terres agricoles

Les fortes pluies de début Mai, conjuguées à la fonte des neiges, amenée par le Doubs, ont entraîné la Sâone à quitter son lit, allant noyer des terres agricoles. Des récoltes ont été perdues.

A Chivres (Côte-d'Or), la Saône a noyé des terres agricoles, des semis seront nécessaires pour espérer des récoltes
A Chivres (Côte-d'Or), la Saône a noyé des terres agricoles, des semis seront nécessaires pour espérer des récoltes © FTV

Récoltes perdues

A Chivres (Côte-d'Or), lorsque la Saône s'est retirée, elle a fait place à des parcelles cultivées noyées, et des prairies endommagées.
Certains agriculteurs vont devoir semer à nouveau : 200 euros par hectare pour le maïs, comme pour le soja.

Des crues à répétition

Phénomène classique des fortes précipitations, les rivières sortent de leur lit, mais certains agriculteurs dénoncent la mauvaise gestion des barrages par VNF, et les lâchers d'eau en cas de fort débit, ainsi que le manque d'entretien des rivières.

Le reportage de Tiphaine Pfeiffer et Damien Rabeisen à Chivres et Esbarres (Côte-d'Or)

Intervenants :
durée de la vidéo: 01 min 52
Val de Saône : Dégâts à la suite des inondations





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations agriculture