Réforme du collège : les enseignants se mobilisent timidement en Bourgogne

Une intersyndicale de sept organisations de représentants d'enseignants appelle à la grève ce mardi 19 mai. Ces syndicats représentent près de 80 % des enseignants du second degré. En Bourgogne, 15% des profs du seconde degré sont ainsi en grève.

Pourquoi cette grève ?


La réforme des collèges proposée par la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem est loin de faire l'unanimité dans le corps enseignant. Les sept syndicats Snes-FSU, Snep-FSU, Snalc, Snfolc, CGT, Sud et FO appellent à manifester ce mardi 19 mai dans la région.

Un mouvement suivi par 15% des enseignants du second degré en Bourgogne.. Menaces sur le latin et le grec, suppression des classes bi-langues en 6ème. Les craintes sont nombreuses. Des rassemblements organisés dans toute la région.

A Dijon, un rassemblement est prévu en début d'après-midi devant le rectorat, les représentants des organisations syndicales devraient être reçus par le recteur. A Mâcon, 26 personnes se sont rassemblées et une délégation a été reçue par l'inspecteur. Faible mobilisation également ce matin dans la Nièvre.


60% des Français approuvent


Selon un sondage, 60% des Français qualifient de "justifiées" les manifestations de mardi. Six Français sur dix approuvent le mouvement d'opposition à la réforme des collèges, selon un sondage Odoxa publié ce lundi matin par Le Parisien. 60 % des personnes interrogées qualifient de "justifiées" les manifestations prévues mardi un peu partout en France, 39 % pensent le contraire.

Valls à la rescousse


Manuel Valls défend la réforme du collège. Cette réforme est "portée avec courage et sens du dialogue par Najat Vallaud-Belkacem", déclare-t-il, dans une tribune publiée dimanche sur le site Libération.fr.

Voir le reportage tourné à Dijon cet après-midi par Sylvain Bouillot et Christophe Gaillard