François Rebsamen : "2015 sera meilleure que 2014, car la reprise est là"

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP
François Rebsamen, ministre du Travail
François Rebsamen, ministre du Travail © ERIC FEFERBERG / AFP

En matière d'emploi, "l'année 2015 sera meilleure que l'année 2014", car "la reprise est là", a déclaré François Rebsamen, ministre du Travail et ancien maire de Dijon, mercredi 27 mai 2015.


Le ministre du Travail était interrogé sur France 2 à propos des chiffres du chômage d'avril, qui seront publiés lundi 1er juin.
"Je n'en sais rien", a répondu François Rebsamen. "Ce que je sais c'est que l'année 2015 sera meilleure que l'année 2014, la reprise économique est là. Elle a mis du temps à se traduire, c'est vrai", a-t-il poursuivi.

"Il faut, disent les économistes, un niveau de croissance entre 1,3 et 1,5 pour que le chômage commence à refluer", a ensuite rappelé le ministre. "C'est l'espérance du gouvernement, on fait tout pour ça, pour qu'il y ait ce taux de croissance à la fin de l'année. Si tel est le cas, on verra le chômage refluer", a-t-il pronostiqué.

Début 2015 déjà, François Rebsamen avait déclaré "espérer" une diminution du nombre de chômeurs "à la fin de l'année".




Récemment, le ministre des Finances Michel Sapin a lui aussi jugé "parfaitement possible" que la France atteigne une croissance de 1,5% à la fin de l'année 2015.
Actuellement, l'hypothèse du gouvernement sur l'ensemble de l'année est de 1%.

Pour mémoire, Pôle emploi a enregistré fin mars 2015 le chiffre record de 3,51 millions de demandeurs d'emploi sans activité en métropole.

Fin mars 2015, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en Bourgogne s'élève à 137 195 personnes toutes catégories confondues (A, B, C, D, E).

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.