Auriez-vous votre code de la route si vous deviez le repasser ?

Un conducteur sur deux a des doutes sur la signification de certains panneaux de signalisation c'est ce que révèle une étude de l'association Prévention routière, Carglass et Allianz ce lundi 6 juin. Et pourtant, 71 % des conducteurs estiment qu'ils obtiendraient le Code s'ils devaient le repasser.

Sur la route, c'est le flou ! Un conducteur sur deux reconnaît avoir des doutes sur la signification de certains panneaux de signalisation, selon une étude réalisée pour la Prévention routière, les sociétés Carglass et Allianz, et dévoilée ce lundi 8 juin dans Le Parisien. "Depuis l'apparition du nouveau Code de la rue en 2006 et le développement des circulations douces en ville, sept nouveaux panneaux sont apparus dans l'Hexagone. Une fois le Code en poche, les automobilistes sont nombreux à considérer leurs connaissances comme acquises alors que le Code la route évolue constamment", explique Thomas Le Quellec, responsable de la communication de l'association Prévention routière.

Les panneaux pièges pour les conducteurs : le B6b3 alias la zone de stationnement contrôlée par disque ou celui  de zone de rencontre entre piétons, cyclistes et voitures où ces dernières ne peuvent dépasser les 20km/h, vitesse conseillée (et non limitée)... Une méconnaissance et pourtant les sondés estiment qu'ils obtiendraient le code s'ils devaient le repasser demain à 71% !

Et vous quelle serait votre réussite et votre connaissance ? La Prévention routière a lancé un "défi" à tous les conducteurs avec un site internet dédié (defidelaroute.fr). En 12 questions, l'association permet de vous rafraîchir la mémoire. Alors ça roule ?

Voir le reportage de Télématin

##fr3r_https_disabled##


L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité