Besançon ne veut pas de Dijon comme chef-lieu de la grande région

A l'occasion du conseil municipal de Besançon, ce jeudi 18 juin, les élus de la ville ont réaffirmé leur opposition à voir Dijon devenir le chef-lieu de la grande région Bourgogne-Franche-Comté.

Le Conseil municipal de Besançon, ce jeudi 18 juin
Le Conseil municipal de Besançon, ce jeudi 18 juin
Un grand non collectif et unanime de toutes les classes poilitiques. Réuni en conseil municipal, les élus bisontins ont rendu un avis défavorable au projet de décret faisant de Dijon le chef-lieu provisoire de la future grande région

Le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret (PS) plaide pour que la préfecture de région soit installée à Besançon et le conseil régional à Dijon. Et les élus de pointer du doigt la présidente de la région Franche-Comté Marie-Guite Dufay qui se serait trop "précipitée" dès l’annonce de la réforme.

Les Bisontins plaident pour leur ville en avançant un meilleur équilibre régional des services de l'Etat, un axe économique fort avec Besançon et sa proximité avec la Suisse, pour un axe Rhin-Leman. Après l'agglomération mercredi, le conseil municipal de Besançon a donc fini par voter hier soir en faveur du rapport Fousseret. Un texte qui vante les atouts de la capitale comtoise et réclame un juste partage avec Dijon du futur commandement de la grande région. Un texte adopté à l'unanimité, même si nombre d'élus ne se font guère d'illusion sur le dénouement de la réforme territoriale...

Voir le reportage de Stéphanie Bourgeot et David Martin
Avec :
Jean-Louis Fousseret (maire PS)
Philippe Mougin (conseiller municipal FN)
Jacques Grosperrin (conseiller municipal Les républicains)
Besançon ne veut pas de Dijon comme chef-lieu de la grande région

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique région bourgogne franche-comté fusion des régions réforme territoriale