Cet article date de plus de 5 ans

Le CESER se prononce pour Dijon comme chef-lieu de la future région

Le CESER a approuvé le projet de décret du préfet de région attribuant à Dijon le statut de chef-lieu provisoire de la future région Bourgogne-Franche-Comté. Le conseil régional doit délibérer à la fin de l’année pour la décision définitive.

© France 3 Bourgogne
Consulté comme cela est prévu par la loi, le Conseil économique social environnemental régional (CESER) de Bourgogne s’est donc prononcé en faveur de Dijon comme chef-lieu provisoire de la future région Bourgogne-Franche-Comté. Il va même plus loin en ajoutant dans son « Projet d’avis », qu’ « en 2016, la décision définitive du chef-lieu de la région Bourgogne-Franche-Comté devra s’inscrire dans la logique de ce premier choix ».


Pourquoi désigne-t-on un chef-lieu provisoire ?


Cette désignation est temporaire et doit permettre à la future nouvelle région de fonctionner dès le 1er janvier 2016 et jusqu’au 1er octobre 2016, date retenue pour la fixation définitive prévue par décret, en Conseil d’Etat. La désignation définitive s’appuiera sur la délibération du Conseil régional issu des urnes en décembre 2015. Elle devra aussi tenir compte du fait que la préfecture, l’Hôtel de région et le lieu de réunion du futur conseil régional ne peuvent être concentrés dans la même aire urbaine que si une majorité des 3/5es en décide au sein du futur conseil régional.


Vers une « métropole » en réseau


Dans ce projet d’avis, François Berthelon, président du CESER de Bourgogne, s’est également prononcé pour l’invention d’ « une forme de métropole en réseau » entre Dijon et Besançon. « La future région devra donc favoriser par ses politiques la métropolisation conjointe de ces deux grandes villes afin d’accroître leur potentiel de croissance », poursuit le rapport.

A lire dans son intégralité ci-dessous :

Projet d'avis - CESER de Bourgogne




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales politique élections région bourgogne franche-comté fusion des régions réforme territoriale