• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

24 élus du Front National vont siéger au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

SIMON DAVAL / MAXPPP - Seloncourt (Doubs, Franche-Comte) le 2 fevrier 2015 / © maxppp
SIMON DAVAL / MAXPPP - Seloncourt (Doubs, Franche-Comte) le 2 fevrier 2015 / © maxppp

Le Front National ne remporte pas cette élection mais renforce sa présence dans l’assemblée régionale. De 9 élus ( 4 en Franche-Comté et 5 en Bourgogne), le parti de Marine Le Pen obtient 24 élus. Il arrive en tête dans 3 départements sur les 8 de la grande région.

Par Isabelle Brunnarius

Jusqu’à l’issue du scrutin de ce dimanche soir, tout était possible en Bourgogne Franche-Comté tant les inconnues étaient nombreuses pour cette triangulaire. Dimanche dernier, la candidate frontiste était arrivée en tête au premier tour avec 31,48% des voix. Elle devançait François Sauvadet (UDI-Les Républicains) 24% des suffrages et la présidente sortante socialiste Marie-Guite Dufay 22,99%.

Le Front National a engrangé 73 759 voix de plus qu’au premier tour. Le parti représenté par la tête de liste Sophie Montel est arrivé en tête dans l'Yonne, le Territoire-de-Belfort et la Haute-Saône.

Dimanche dernier, les listes FN étaient arrivées en tête dans 7 des 8 départements et avaient déjà doublé le score du FN aux régionales de 2010.
En Franche-Comté et particulièrement dans le Nord de la Franche-Comté et la Haute-Saône, la progression du FN est régulière depuis 2012 . Au premier tour des Présidentielles d’avril 2012, le FN obtient 333 120 voix dans nos deux régions et ce dimanche 376 902 soit une progression d’un peu de plus de 13% en trois ans.

Debout la France avait obtenu 5,17% des suffrages. Ses électeurs ont pu se reporter en partie sur la candidate FN mais l'augmentation de la participation a du aussi être favorable au parti d'extrême droite. 

Pour Sophie Montel, ces résultats sont « pleins d’espoir » et portent toujours la dynamique de progression. « On n’est pas passé loin de la victoire ». Reste à savoir comment les 24 élus du Front National vont siéger à l’assemblée régionale. Pour la plupart d’entre eux, c’est une véritable entrée en politique.

Le FN ne passe pas au second tour
Justine Sagot et Denis Colle ont suivi la tête de liste Sophie Montel.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus