5G : où sont les premières antennes en Bourgogne-Franche-Comté ? Quel calendrier de déploiement ?

Orange est le dernier opérateur à lancer son réseau 5G en Bourgogne-Franche-Comté, ce mardi 4 mai à Dijon (Côte-d'Or). L'occasion de faire le point sur le déploiement de cette technologie dans notre région.

Illustration.
Illustration. © Christelle Gaujard / MAXPPPP

Orange lance officiellement son réseau 5G en Bourgogne-Franche-Comté ce mardi 4 mai. Les premières antennes sont installées en Côte-d'Or, dans les communes de Dijon et Chenôve pour l'instant. L'opérateur historique est le dernier à lancer son réseau 5G dans notre région, avec pour l'instant seulement 15 antennes activées, qui couvrent donc partiellement Dijon et Chenôve.

SFR et Bouygues Telecom ont déjà des antennes actives dans notre région, mais toutes concentrées dans la métropole de Dijon pour l'instant. Pour SFR, cela concerne Dijon, Quetigny et Longvic. Pour Bouygues, il faut se contenter pour l'instant d'une couverture partielle d'Ahuy, Asnières-lès-Dijon, Chenôve, Couchey, Daix, Dijon, Fontaine-lès-Dijon, Longvic, Marsannay-la-Côte, Ouges, Perrigny-lès-Dijon, Plombières-lès Dijon, Quetigny, Ruffey-lès-Echirey, Saint-Apollinaire et Talant.

Free sort des frontières de Dijon Métropole et propose de la 5G un peu partout en Bourgogne-Franche-Comté. C'est lui qui compte le plus grand nombre d'antennes 5G actives dans notre région à l'heure actuelle, selon les données de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) datées du 31 mars dernier (PDF). L'opérateur nous a précisé couvrir en 5G 43,67% de la population de Bourgogne-Franche-Comté.

Si la carte ne s'affiche pas, cliquez ici.

La 5G utilise plusieurs bandes de fréquences, qui ont des avantages et des inconvénients vis-à-vis de la portée de chaque antenne et du débit que les utilisateurs peuvent obtenir. L'Arcep distingue plusieurs catégories :

Orange ne déploie son réseau qu'en 3,5 GHz. Free utilise également cette bande de fréquences. Mais l'essentiel de sa couverture est réalisée dans la bande de fréquences de 700 MHz, qui ne permet pas le meilleur débit. 

SFR et Bouygues ont développé leur réseau essentiellement en 2 100 MHz pour l'instant. Bouygues n'a mis en service que 3 sites dans la bande des 3,5 GHz. SFR n'a aucune antenne active en 3,5 GHz à l'heure actuelle dans notre région.

Pour mettre en service leur réseau en 3,5 GHz, les opérateurs ont besoin d'installer de nouvelles antennes. Un déploiement qui se fait donc sur la longueur et qui nécessite des investissements importants. Alors que pour les autres bandes de fréquences, étaient déjà utilisées par les technologies précédentes 2G, 3G et 4G, une mise à jour logicielle peut donc suffire sans avoir besoin d'intervenir physiquement sur l'antenne.

C'est cette stratégie qui a été retenue par Free et c'est ce qui lui a permis de proposer très rapidement un grand nombre d'antennes 5G dans notre région, essentiellement en 700 MHz. L'occasion d'une passe d'armes entre les opérateurs. Les uns (Orange, SFR et  Bouygues) affirmant que la 5G déployée dans la bande des 700 MHz ne constitue par une vraie 5G, mais seulement une "4G améliorée", les autres (Free) qualifiant ses concurrents de "mauvais joueurs."

Quel calendrier de déploiement à Besançon, Auxerre ou Belfort ?

Orange nous précise "couvrir en priorité les cœurs de ville, afin d’apporter plus de capacité dans des zones déjà fortement sollicitées et afin d’éviter tout risque de saturation et apporter des débits supérieurs". L'objectif à court terme est donc de couvrir de manière plus complète la métropole de Dijon. Aucune date n'est communiquée pour Besançon ou les autres villes de la région pour l'instant. En septembre 2020, une soixantaine d'élus de toute la France, dont la maire de Besançon Anne Vignot, avait signé une tribune demandant un moratoire sur le déploiement de la 5G en France

SFR va aussi se concentrer dans les mois qui viennent sur la métropole de Dijon. L'opérateur au carré rouge a prévu de mettre en service ses premières antennes 3,5 GHz au mois de mai à Dijon et Saint-Apollinnaire. Une cinquantaine de sites sont concernés dans un premier temps dans la métropole. Pas de réponse du côté de Bouygues Telecom et Free non plus sur le calendrier de déploiement ailleurs en Bourgogne-Franche-Comté.

Pour profiter des avantages de la 5G, il faut être couvert par un réseau 5G, posséder un téléphone compatible 5G et détenir un forfait 5G. Free propose la 5G sans surcoût au sein de ses offres. Pour les autres opérateurs, cela dépend du forfait que vous détenez.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
téléphonie économie