À l’école en calèche, six enfants d’un petit village du Jura rêvent d’un vrai ramassage scolaire le matin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot avec Quentin Carudel

A Menetrux-en-Joux, dans le Jura, les parents d’élèves se sont mobilisés ce mercredi 30 juin. Ils réclament du ramassage scolaire le matin. La Région estime que ce n’est pas possible pour l’instant.

Des traits comtois, une jolie calèche. Des sourires sur les bouilles des enfants de primaire et maternelle. Ce matin, le départ pour l’école avait un parfum de vacances, et un air d’antan. Dans cette commune de 70 habitants, trois familles ont décidé de se faire entendre sans pancartes, ni grève, mais en remplaçant le transport scolaire matinal dont elles rêvent par une calèche le temps d’une journée. “Cela fait trois ans qu’on fait la demande pour avoir du transport scolaire le matin et le soir. Le soir, on l’a depuis un an. Mais pas le matin, c’est assez handicapant pour les enfants et les parents” confie Fanny Pernet, une maman.

Joshua et Silver ont 6 et 3 ans. Pour aller à l’école dans ce secteur bien connu des cascades du Hérisson, il leur faut chaque matin prendre la voiture, et faire 7 kilomètres jusqu’à Doucier. Un trajet qui n’est pas toujours gérable lorsque les parents travaillent. Dans ce secteur de montagne, les parents mobilisés ont fait le calcul. “Pour une famille, par an, pour 36 semaines d’école, c’est 2700 km parcourus, c’est quand même pas mal au niveau carburant” ajoute la maman.

Pour l’élue de la commune, l'absence de transports scolaires pénalise les familles, et le développement de cette petite commune de montagne. Quand les gens veulent s’installer, ils se renseignent très vite sur l’existence ou non de transports scolaires, explique Anne Dufour, maire de Menétrux-en-Joux. Elle se bat pour obtenir un minimum de services publics pour permettre aux habitants de travailler et d’avoir une vie normale. “Si on ne permet pas aux jeunes de s’installer sur des petites communes rurales comme la nôtre, ce sont des communes qui deviennent vieillissantes, et c’est un vrai problème de société” ajoute l’élue.



Contactée, la région Bourgogne-Franche-Comté qui gère le transport scolaire pour le secteur de Menetrux-en-Joux explique que le transport scolaire le matin, n’y est pas faisable pour l’instant. “Les transports s'enchaînent les uns avec les autres. C’est une organisation complexe. On ne peut pas bouger les paramètres sans avoir des conséquences négatives sur d’autres paramètres” assure Michel Neugnot, 1er vice-président de région en charge des transports. Si le ramassage était assuré le matin à Menetrux-en-Joux, d’autres enfants seraient contraints d’arriver avant 7h25 à l’école. La délégation de service public sur les transports sera remise en jeu en 2023. La région promet d’étudier le cas des enfants de Menetruz-en-Joux au moment où le contrat sera renouvelé.  

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité