Affaire Maëlys : les soupçons de pédophilie à l'encontre de Nordahl Lelandais s'accentuent

Nordahl Lelandais / © DR
Nordahl Lelandais / © DR

Il y a deux ans, la jeune Maëlys était enlevée d'un mariage dans lequel elle se trouvait avec ses parents, à Pont-de-Beauvoisin. Un voisin de cellule de Nordahl Lelandais affirme que l'ancien militaire lui a fait des confidences concernant le viol de la fillette. 

Par Sarah Rebouh

Un détenu de la prison de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère, où est emprisonné Nordahl Lelandais, a fait des révélations d'une importance capitale aux enquêteurs de l'affaire Maëlys, à la fin de l'année 2018. Selon ses dires, l'ancien militaire de 36 ans, s'est confié à lui. Il aurait détaillé les conditions dans lesquelles la fillette aurait été violée, mais aussi comment s’est passé le meurtre du caporal Arthur Noyer, dont Lelandais est aussi soupçonné être l'auteur. Ce dernier nie avoir fait ses déclarations.

Les penchants pédophiles de Nordahl Lelandais étaient déjà connus de la justice mais l'autopsie du corps de la fillette, réalisé 6 mois après sa mort, n'a pas pu permettre de confirmer ou d'infirmer le fait qu'elle ait été victime d'un viol.
 

"Un trouble paraphilique de type pédophilie"


L'homme, dont les psychiatres jugent la personnalité perverse, était un consommateur de sites pédopornographiques, comme les investigations informatiques l'ont révélé. Nordahl Lelandais nie cependant avoir consommé des images pédopornographiques.

Le rapport psychologique de l'individu et les psychiatres, cités dans les colonnes du journal Le Parisien, affirment qu'"on ne peut exclure qu'il présente un trouble de la personnalité antisocial et un trouble paraphilique de type pédophilie beaucoup plus caractérisés et anciens qu'il ne le prétend."

De plus, l'ex-militaire est aussi mis en examen dans le cadre d'une autre affaire d'attouchements sexuels sur mineure, concernant une petite cousine âgée de 6 ans

L'instruction de l'affaire Nordahl Lelandais touche à sa fin. Elle devrait intervenir cet automne pour un procès qui pourrait se tenir au printemps 2020. 

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus