Album posthume de Johnny : à Dijon, les fans retrouvent leur idole

Un fan devant le dernier album de Johnny Hallyday
Un fan devant le dernier album de Johnny Hallyday

"Mon pays c'est l'amour". L'album posthume de Johnny est disponible depuis ce matin minuit une. Plusieurs enseignes avaient ouverts spécialement leurs portes (comme dans notre région, Cultura à Auxerre ou Lecler à Montceau). A Dijon, il a fallu être un peu plus patient mais l'engouement est le même.

Par Christophe Tarrisse

Des milliers de fans de Johnny se sont rués ce vendredi chez les disquaires pour se procurer l'album posthume de leur idole, "Mon pays c'est l'amour", le disque le plus attendu de l'année, qui a été mis en vente à 800.000 exemplaires, un nombre exceptionnel. "D'ores et déjà, l'album est disque de platine", s'est félicité le patron de la maison de disques Warner, Thierry Chassagne, vendredi matin sur RTL.

Cette certification, qui correspond à 100.000 ventes, était certaine d'être atteinte avant même la mise en vente, rien qu'avec les précommandes. Et les scores ont encore été gonflés par les ventes réalisées en pleine nuit: au terme d'une opération marketing bien rôdée, l'album est sorti à 00H00 vendredi.

Voir le reportage d'Anne Berger et Gabriel Talon

    
Pour éviter les fuites, la maison de disques avait pris des mesures de confidentialité drastiques durant la phase de fabrication. Tous les exemplaires ont ainsi été fabriqués dans une seule usine, en Italie, ce qui est très inhabituel pour un tel nombre d'exemplaires, a assuré M. Chassagne à RTL. "Les palettes de disques étaient entreposées en hauteur pour ne pas que ça puisse être ouvert pas des employés malveillants", a-t-il dit, en précisant que le nom de code de l'album pendant sa phase de fabrication était "JPS Elektra" (pour Jean-Philippe Smet, le véritable nom de l'artiste, et celui d'un label historique, aujourd'hui propriété de Warner). "Il y avait des fans de Johnny qui travaillaient dans les entrepôts sans savoir qu'ils travaillaient sur du Johnny", a-t-il assuré.

Preuve de l'enjeu colossal autour de l'album, Laeticia Hallyday, si discrète depuis qu'elle est engagée dans une bataille judiciaire autour du testament américain de Johnny qui déshérite à son profit Laura Smet et David Hallyday, assurera elle-même la promotion au journal télévisé de 20H00 sur TF1. Et elle n'a pas attendu pour envoyer un premier message en forme de dédicace amoureuse à l'endroit de Johnny sur ses comptes Instagram et Twitter: "A toi, À nos amours, À tes amours, À la fureur de vivre, À la liberté de penser, À ta musique, Je t'aime pour toujours".
 

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Un centre d'accueil des conjoints violents à Besançon.

Les + Lus