• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

L'AS Monaco se qualifie dans la douleur face au FC Sochaux

© MaxPPP Lionel Vadam
© MaxPPP Lionel Vadam

Après trois qualifications aux tirs aux buts, le FC Sochaux a cette fois été éliminé au bout du suspense à domicile par l'AS Monaco (1-1, 4-3 tab). Les joueurs de Ligue 2 ont fait douter le 2e de Ligue 1 tout au long de ce quart de finale de Coupe de la Ligue.

Par Jérémy Chevreuil

Et la frappe de Moussa Sao s’envola au dessus de la cage de Subasic…

L’AS Monaco jouera les demi-finales de la Coupe de la Ligue. Et pourtant, rien ne fut simple au stade Bonal pour les joueurs du Rocher. Menée dès le quart d’heure de jeu, l’équipe de Leonardo Jardim a couru après le score tout au long du match, et a dû attendre l’ultime frappe de la séance des tirs aux buts pour décrocher son billet.

Baptême du feu réussi pour Konaté


Dernier pensionnaire de Ligue 2 encore en course dans cette Coupe de la Ligue, le FC Sochaux a joué crânement sa chance. Dès la 16e minute, les Francs-Comtois prennent l’avantage grâce à Faneva Andriatsima (1-0). Monaco n’y est pas, et Sochaux a plusieurs fois l’occasion d’enfoncer le clou. Sans jamais réussir à faire le break. Derrière, le jeune Konaté, 17 ans, tient la baraque en défense centrale avec Florent Ogier, et Christopher Dilo n’est pas impressionné par le CV des attaquants adverses.
Sur une ultime contre-attaque avant la mi-temps, Goran Karanovic bute sur Dinajel Subasic. Il sort sur civière, probablement victime d’une rupture des ligaments croisés.

Un arrêt pour Dilo, mais deux ratés pour Sochaux


En seconde période, Sochaux tient tête à des Monégasques qui reprennent enfin leurs esprits. Plusieurs fois, Sochaux a l’occasion de prendre le large, mais Monaco ne craque pas. A force de pousser, les joueurs de Ligue 1 finissent par égaliser. Après une frappe de Falcao repoussée par Dilo, Moutinho fait mouche d’une reprise de volée (1-1, 83e).

La séance de tirs aux buts est inévitable. Falcao lance le bal pour Monaco, et quand la frappe d’Ilaimaharitra est repoussée par le poteau, on se dit que c’est cuit pour le FCSM. Mais c’est sans compter Dilo, dont la main ferme écarte la frappe de Carillo.

Au bout du compte, Moussa Sao a l’occasion de ramener les deux équipes à égalité. Mais le ballon s’envole dans le ciel de Bonal, emportant avec lui les espoirs sochaliens.

Les réactions

Albert Cartier (entraîneur du FCSM): « Le football, c’est l’intelligence guidée par la passion. C’est les ingrédients qu’on voulait mettre ce soir. Ca n’a pas suffi pour se qualifier. On a des regrets de ne pas avoir pris le large au score en première mi-temps. Si on a deux ou trois buts d’écart, cela aurait été plus compliqué pour eux. Mais je n’ai pas envie de refaire le match. On a joué l’équipe la plus prolifique du championnat de France et on l’a gênée un bon moment. »

Leonardo Jardin (entraîneur de l'AS Monaco): « L’année dernière, nous avions été éliminés ici. Cette année, Sochaux a éliminé Marseille. Tout le monde connait les capacités de Sochaux. Notre stratégie était de faire rentrer des joueurs plus techniques en 2e mi-temps. La qualification est méritée »

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus