• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Autun : des locataires bloqués chez eux depuis deux mois par une panne d’ascenseur

Cinq étages à monter à pied quand l'ascenseur est panne
Cinq étages à monter à pied quand l'ascenseur est panne

Depuis la mi-juillet l’ascenseur d’un immeuble HLM est en panne à Autun, en Saône-et-Loire. Conséquence : certains locataires ne peuvent entrer ou sortir de chez eux depuis plus de deux mois.
 

Par B.L.


L’immeuble du 1 rue Henri Dunant à Autun est un petit bâtiment de cinq étages, qui compte 20 logements.
Les trois quarts des appartements sont occupés par des personnes âgées ou handicapées.

La vie des locataires du bâtiment C – Croix Verte est devenue un cauchemar quand un coffret électrique a pris feu au niveau de la gaine d’ascenseur. L’incident a eu lieu le 15 juillet et depuis, l’appareil est hors service.

Un des habitants a été relogé par l’OPAC de Saône-et-Loire, l’organisme qui gère l’habitat social. Les autres ont trouvé refuge chez des amis ou de la famille. Mais certains sont confinés dans leurs appartements depuis deux mois ou n’en sortent que très rarement car ils se déplacent avec difficulté. Pour les mêmes raisons, d’autres encore ne peuvent plus rentrer chez eux.

"C’est vraiment une catastrophe et on en a ras le bol", dit une locataire.

 
Autun : des locataires bloqués chez eux depuis deux mois par une panne d’ascenseur
Depuis la mi-juillet l’ascenseur d’un immeuble HLM est en panne à Autun, en Saône-et-Loire. Conséquence : certains locataires ne peuvent entrer ou sortir de chez eux depuis plus de deux mois. - Le reportage de Sylvain Bouillot, Romain Liboz et Chantal Gavignet avec : -Éliane Duployer, habitante du 5e étage -Isabelle Maurice, habitante du 3e étage -Yvonne Fuchey, habitante du 4e étage -Fabienne Febvre, fille d’un locataire

L’OPAC de Saône-et-Loire explique que les réparations prennent beaucoup de temps car, "s’agissant d’un sinistre", il faut attendre le résultat des expertises.
Une première expertise a eu lieu en août, une seconde le 17 septembre et les conclusions de la troisième sont attendues prochainement.

Résultat : "les réparations et la remise en service pourront vraisemblablement avoir lieu en octobre", indique le bailleur social.

"Pour parer à cette situation inconfortable pour ses locataires", l’OPAC Saône-et-Loire a mis en place un système de portage de courses à domicile. L’Office a également déduit des loyers et charges locatives "les parties correspondant au fonctionnement et à l’entretien de l’ascenseur". Pour le reste, les locataires doivent prendre leur mal en patience.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus