• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Autunois Morvan : la domotique permet de maintenir les personnes âgées à domicile

© Pixabay
© Pixabay

Dans l'Autunois-Morvan, l’association Ailes (association inter-entreprises locale d’entraide sociale) expérimente le maintien à domicile des personnes âgées grâce aux nouvelles technologies. Pour cela, 80 ménages vont tester des produits domotiques.
 

Par Fatima Larbi

Pouvoir vieillir en restant chez soi est le souhait d’un grand nombre de personnes âgées.

C’est le pari que fait l’association AILES (association inter-entreprises locale d’entraide sociale), à Autun en Saône-et-Loire, en faisant appel à la technologie.
Pour favoriser le maintien à domicile des personnes dépendantes, elle mène une expérimentation innovante qui doit équiper 80 foyers en appareil domotiques.

Actuellement 80% des personnes de 80 ans et 70 % de celles de 90 ans vivent encore chez elles, des chiffres qui ne cessent d'augmenter.
En 2030 la France comptera 20 millions de personnes de plus de 60 ans. Permettre aux personnes âgées de rester chez elles est devenu un véritable enjeu de société et économique.
© Pixabay
© Pixabay
La présence et l’assistance humaine sont essentielles au maintien à domicile des personnes dépendantes mais la technologie peut aussi être une aide précieuse.
C’est le cas la domotique qui représente l’ensemble des techniques permettant l'automatisation de la maison.
La domotique permet d’améliorer les conditions de vie à domicile des personnes dépendantes en prévenant les risques et en les assistant dans leur confort de vie. Il s’agit souvent d’applications simples et concrètes, comme la motorisation des volets, l’automatisation de l’éclairage pour prévenir les chutes, la télésurveillance d’urgence en cas d’incident… Mais aussi parfois de produits domotiques plus coûteux, aménagement de salle de bain, monte-escaliers…

L’association AILES est née en 2013 de la fusion de 2 associations d’anciens salariés de l’entreprise Dim et de la fonderie d’Autun. Au départ son objectif était de permettre d’obtenir une couverture santé au meilleur prix, pour les plus fragiles. Aujourd’hui son action concerne tout le monde et ne s’arrête pas aux mutuelles.
En effet, l’association a répondu à un appel à projet de la "Conférence des financeurs pour la prévention de la perte d’autonomie" de Saône-et-Loire. Ces structures pilotées par les conseils départementaux ont été mises en place par la loi d’adaptation de la société au vieillissement pour impulser des projets innovants en matière d’autonomie.

L’association Ailes, retenue en 2018, a comme mission une expérimentation qui doit étudier l’impact de la domotique sur la vie quotidienne et plus précisément sur le maintien à domicile des personnes âgées sur le territoire du Grand Autunois-Morvan (Autun et ses alentours).
© Pixabay
© Pixabay

Les  ménages participant à l'expérience sont choisis sur la base du volontariat. En contre partie, ils ont pour obligation d’accepter un suivi et doivent donner un retour tout au long de l’expérience : répondre à des questionnaires, être formés à l’utilisation des techniques… Le but n’est pas de tester la technologie mais son utilité et sa prise en main.

Cela concerne des personnes âgées entre 60 et 98 ans, avec des profils et des besoins très différents. Les plus âgés sont souvent demandeurs de matériel détectant les chutes alors que les plus jeunes sont plus dans une démarche de prévention et de réaménagement de la maison en vue de la perte d’autonomie.
Système domotique pour allumer la lumière automatiquement
Système domotique pour allumer la lumière automatiquement

Après l’évaluation des besoins, l’équipement des foyers doit débuter en février 2019 et les résultats de l’expérimentation doivent être rendus fin 2019.

La loi sur l’adaptation de la société au vieillissement prévoit déjà des aides financières pour les plus de 60 ans voulant adapter leur logement. Mais ces aides sont soumises à conditions de ressources et ne concernent pas toutes les technologies, comme par exemple les fauteuils releveur électriques.

Grâce à cette expérience, l’association Ailes aimerait pouvoir créer une nouvelle offre non lucrative en proposant des services, et permettre l’accès à la technologie à moindre coût, sur abonnement :
- sélectionner les produits domotiques les plus efficaces
- négocier des tarifs avantageux
- proposer des tarifs de groupe
-informer sur les aides financières existantes

Une offre que l’association espère pouvoir étendre rapidement à tout le département de Saône-et-Loire et peut être même au-delà.

Morgane Deligia, chargée de projet autonomie des seniors de l'association Inter-entreprises Locale d'Entraide Sociale (AILES), est l’invitée de l'émission "Ensemble c'est Mieux !" du mardi 8 janvier 2019.
La domotique pour maintenir les personnes âgées à domicile


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Démission de Michel Rotger

Les + Lus