Cet article date de plus de 5 ans

Auxerre / Sochaux : un derby chinois en Ligue 2 ?

La 6ème journée de Ligue 2 sera symbolique et intéressante pour l'AJ Auxerre. Le club reçoit le FC Sohaux-Montbéliard, vendredi 9 septembre à 20 heures. Et il devrait officialiser sa vente au groupe chinois ORG Packaging juste avant la rencontre.
Auxerre-Sochaux vendredi soir en Ligue 2, une affaire de Chinois ? C'est presque le cas puisque l'association des actionnaires minoritaires de l'AJA devrait voter, avant le match, en faveur de la cession du club icaunais au groupe ORG Packaging. Le club du Doubs est passé sous pavillon chinois en juillet 2015, cédé par son actionnaire historique, la famille Peugeot, au groupe Ledus. Et à Auxerre, la transaction n'est plus qu'une question de temps. Au terme d'une réunion d'information vendredi dernier, les membres de l'association AJ Auxerre football, actionnaire minoritaire (avec 40% du capital) de la Société anonyme gérant le secteur professionnel de l'AJA, s'étaient montrés favorables à la vente des parts du club détenues depuis 2013 par le fond d'investissement franco-luxembourgeois Paris Luxembourg Participation (PLP), représenté par Corinne Limido, majoritaire avec 60% du capital.

Réunie en assemblée générale ce vendredi soir, en guise de lever de rideau, l'association devrait donc voter la cession de l'AJA au chinois ORG Packaging, groupe spécialisé dans l'emballage alimentaire. PLP avait déjà trouvé un accord durant l'été pour lui vendre ses parts pour sept millions d'euros. Mais l'opération était suspendue au feu vert de l'association,réticente dans un premier temps de peur de perdre son influence. Une augmentation de capital à venir, à hauteur de six millions d'euros sur trois ans, devait en effet diluer sa participation de 40% à 24%, puis 10%.

Accord sur la future gouvernance


Guy Roux, 77 ans, ancien entraîneur emblématique d'Auxerre, l'un des trois représentants de l'association au conseil d'administration de la SA et toujours soupçonné de tirer les ficelles, craignait que l'association soit "dépouillée de ses biens par d'éventuels revers de fortune""Ces 40% représentent tout ce qu'on peut appeler le patrimoine de l'AJA: les 3-4 hectares légués par l'Abbé Deschamps et puis les 15-20 hectares acquis et construits depuis", avait-il expliqué la semaine dernière sur France Bleu Auxerre. "Et cette propriété, c'est une propriété de tous les Auxerrois", avait-il ajouté, rappelant les investissements des pouvoirs publics dans le club. Au final, un accord a été trouvé entre les parties sur la future gouvernance alors que Mme Limido avait menacé de révoquer les trois représentants de l'association au CA, dont Guy Roux.

L'augmentation de capital, qui entraînera un changement de forme juridique du club, transformé en SAS (Société par actions simplifiées) au lieu de l'actuelle SAOS (Société anonyme à objet sportif) devenue obsolète, ne pourrait pas, quoi qu'il en soit, être engagée avant deux ou trois mois, le temps que le gouvernement chinois autorise la sortie des fonds du pays vers l'étranger. Jusqu'en 2013, l'association contrôlait 99% du capital de la SAOS avant que PLP, holding de la famille Limido - dirigée alors par Emmanuel Limido, décédé en 2015, et aujourd'hui par sa veuve, Corinne - prenne le contrôle de l'AJA en injectant cinq millions d'euros. Le club était alors au bord du dépôt de bilan après sa descente en Ligue 2. L'arrivée d'un fonds d'investissement avait déjà constitué une révolution culturelle au sein du club, 8e de la Ligue 2 en 2015-2016 avec 12,5 millions d'euros de budget. L'AJA est actuellement 14e après cinq journées (1 victoire, 2 nuls, 2 défaites).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aj auxerre football sport ligue 2 fc sochaux-montbeliard