Belfort : "la citadelle et le Lion" sacré monument préféré des Français 2020

La citadelle et le Lion de Belfort ont été sacrés ce vendredi soir "Monument préféré des Français" pour le retour de l’émission de Stéphane Bern qui met en lumière le patrimoine architectural français. Ils succèdent au Beffroi d’Arras, plébiscité lors de la dernière édition en 2015. 

Le Lion et la Citadelle de Belfort étaient en lice avec 14 autres monuments historiques du patrimoine français.
Le Lion et la Citadelle de Belfort étaient en lice avec 14 autres monuments historiques du patrimoine français. © Michael DESPREZ/MAXPPP
Belle surprise pour la ville de Belfort. Sélectionnés pour la nouvelle édition de l'émission "Le monument préféré des Français", le Lion et la Citadelle de Belfort ont remporté le titre ce vendredi 18 septembre. La forteresse du Territoire et son "gardien", oeuvre de Bartholdi construit entre 1875 et 1880, étaient en lice avec 13 autres bijoux du patrimoine historique français. Le site belfortain a par exemple devancé le Palais idéal du facteur cheval dans la Drôme, le Château et les jardins de Villandry ou encore le Canal du Midi. C'est Stéphane Bern qui a annoncé la victoire de Belfort en fin d'émission. 

Plus grande sculpture de pierre en France, le Lion domine la cité belfortaine depuis plus d’un siècle. Il est l’emblème de la ville, et protège la citadelle. "Classée au titre des Monuments historiques, la citadelle est le résultat de plusieurs siècles d’évolutions architecturales. La première allusion au château médiéval date de 1226, mais c’est l’architecte Vauban qui en a fait une véritable citadelle en élargissant les défenses de la ville" rappelle la ville dans un communiqué.

De forteresse à citadelle 

De simple forteresse, le site a donc acquis la nomination de citadelle en 1703, date de la fin des travaux de Vauban, débutés 15 ans plus tôt. À l’époque le projet de fortification de Belfort est primordial, conséquence de l’invasion de la Franche-Comté et du Saint-Empire romain germanique par la Guerre de Hollande. Vauban ne se contente d’ailleurs pas d’édifier des murs : il revoit complètement la topographie de la Cité en allant jusqu’à déplacer la rivière Savoureuse.

Les décennies passent, et la citadelle évolue, encore. À la fin du 1er Empire Belfort connaît sa dernière grande période de fortifications. Entre 1817 et 1838, les ingénieurs militaires Haxo et Séré de Rivières sont sollicités pour densifier un peu plus le système défensif du site, et fortifier les collines qui font face à la citadelle (La Miotte et la Justice) avec un objectif : barrer la route royale d’Alsace.
 
La Citadelle domine toute la ville de Belfort.
La Citadelle domine toute la ville de Belfort. © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Les dernières modifications de la citadelle sont apportées à la fin du XIXe siècle par le célèbre officier supérieur Aristide Denfert-Rochereau, dont la place qui porte aujourd’hui son nom à Paris met en scène une réplique du Lion franc-comtois.

Un lion pour Denfert-Rochereau

Nommé gouverneur de Belfort en 1870, Denfert-Rochereau orchestre et dirige la défense de la citadelle pendant la guerre franco-allemande. Il mène une défense jugée héroïque, et Belfort tient bon face aux forces du général prussien von Werder. Le gouverneur quittera l’Est de la France pour rejoindre Paris invaincu, et lui sera alors attribué le surnom de "Lion de Belfort". Cinq ans plus tard Bartholdi débutera la sculpture du Lion en hommage aux défenseurs de la citadelle. 140 ans plus tard, le site belfortain sera donc élue monument préféré des Français. 

Le classement des 14 monuments en lice : 

1 - La Citadelle et le Lion de Belfort - Bourgogne-Franche-Comté (Vainqueur)
2 - Le Palais Idéal du Facteur Cheval - Auvergne-Rhône-Alpes
3 - Le Temple Tamoul Narassingua Péroumal – La Réunion
4 - La Villa Cavrois à Croix - Hauts-de-France
5 - Le Fort La Latte – Bretagne
6 - L’Arsenal de Rochefort - Nouvelle-Aquitaine
7 - Le Parc du haut-fourneau U4 d’Uckange - Grand Est
8 - Le Canal du Midi – Occitanie
9 - Le Château et les jardins de Villandry - Centre-Val de Loire
10 - Le Château de Brézé – Pays de la Loire
11 - La Cathédrale Saint Nicolas de Nice – Provence-Alpes-Côte d'Azur
12 - La Sainte-Chapelle – Île-de-France
13 - Le Château du Champ de Bataille – Normandie
14 - La Chapelle Impériale du Palais Fesch d’Ajaccio – Corse
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
journées du patrimoine culture patrimoine