Besançon : une publicité de promotion de Dijon fait polémique

Placée sur le boulevard Léon Blum à Besançon, cette affiche fait réagir. / © Clément Jeannin
Placée sur le boulevard Léon Blum à Besançon, cette affiche fait réagir. / © Clément Jeannin

Affichée depuis quelques jours, cette pub veut attirer les Franc-Comtois à venir à Dijon le dimanche. Juste pour le buzz ? 

Par TMD

« Mieux qu’un dimanche, un dimanche à Dijon ». Voici le slogan choisi par la capitale bourguignonne pour faire sa pub dans la préfecture franc-comtoise. Dessus, une statue avec un sac de course dessiné, histoire de rappeler que certains magasins ouvrent le dimanche à Dijon. Coup de com' ou simple provocation ? Cette affiche fait réagir Cécile Giradet, la présidente de l'union des commerçants de Besançon. 

"C'est de la provocation. Pourquoi, si tout va bien, Dijon fait-il sa pub ici ?" s'interroge-t-elle. Cécile Giradet tient une chocolaterie en centre-ville de Besançon. Et certains de ses clients sont formels. "J'ai beaucoup de Dijonnais qui viennent dans ma boutique. Ils me disent qu’on n’a pas à rougir de notre centre-ville, car nous avons beaucoup de nouvelles boutiques qui s’ouvrent. Mais en Franche-Comté, on a l’habitude d’être discrets et on se prend le vent de face de Dijon."

Un sentiment d'infériorité ? 

Une chose exaspère plus que tout cette ancienne Dijonnaise. Quand elle est arrivée en Franche-Comté, "j’ai tout de suite senti ce sentiment d’infériorité par rapport aux Bourguignons. C’est énervant. Parce qu’il n’y a pas de quoi. Il ne faut pas oublier que Dijon, en terme d’entreprises et manufactures, ce n'est pas grand-chose. Ici, on a un savoir-faire qu’ils n’ont pas."

Ce savoir-faire se traduit par une grosse proportion -60%- de magasins indépendants au centre-ville de Besançon. Ce qui explique pourquoi peu sont ouverts le dimanche. "Quand on est indépendant, on porte bien son nom. On sait ce qu’on veut. Certains ouvrent le dimanche matin pour permettre aux gens de poursuivre leur marché. Mais on ne peut pas forcer les indépendants à ouvrir. De toute façon, ici, le dimanche, les gens prennent leur vélo avec leurs enfants et vont en forêt. Je ne suis pas sûre que ce genre de campagne de pub va ramène beaucoup de gens à Dijon en fin de week-end.

Cette histoire est la deuxième du genre ce mois-ci. Début juin, le club de football de Dijon avait déjà "trollé" Besançon avec cette campagne publicitaire : "La Ligue 1, c'est là. Besançon----> Dijon, 95 km". 
 
 
 

Sur le même sujet

Autoroute A6 : une collision fait deux morts dans l'Yonne

Les + Lus