Biathlon : le Jurassien Quentin Fillon-Maillet remporte la "mass start" de Pokljuka, en Slovénie

Tous les yeux étaient rivés sur le Français Martin Fourcade et le Norvégien Johannes Boe, opposés pour la première fois en confrontation directe en 2020. Mais c'est Quentin Fillon-Maillet, le Jurassien, qui a mis tout le monde d'accord en survolant la mass start de Pokljuka, ce dimanche 26 janvier.
Après sa victoire dans la "mass start" du 26 janvier en Slovénie, le Jurassien Quentin Fillon-Maillet aligne 6 podium pour cet hiver.
Après sa victoire dans la "mass start" du 26 janvier en Slovénie, le Jurassien Quentin Fillon-Maillet aligne 6 podium pour cet hiver. © AFP / Jure Makovec
Après sa victoire samedi en relais mixte, aux côtés de Simon Desthieux, Justine Braisaz et Julia Simon, le Jurassien Quentin Fillon-Maillet remporte l'épreuve de la "mass start", le départ groupé. Et avec maestria, en particulier au tir.
 
Auteur d'un beau 19/20 à la carabine et impérial sur les skis, Fillon-Maillet a maîtrisé la course de bout en bout. Il a éclipsé le duel tant attendu entre Martin Fourcade (5e) et son grand rival norvégien (3e), de retour en Slovénie après un mois de pause pour cause de paternité. 

Avec ce 3ème succès sur le circuit, le premier de la saison, celui qui est surnommé "le Morbac", pour sa faculté à s'accrocher coûte que coûte, confirme qu'il est l'une des valeurs sûres des Bleus derrière la légende Fourcade.

Deuxième du classement général après avoir été le premier Français l'année dernière (3e), le Jurassien de 27 ans a pris une nouvelle dimension. Il a fait preuve d'une belle régularité avec 6 podiums déjà au compteur cet hiver. Idéal avant d'aborder les Mondiaux d'Anterselva (13-23 février). 
 

Je concrétise un beau début de saison. La première place n'a pas été loin à certaines courses mais ça se jouait à de petits détails, une balle loupée, une moins bonne forme sur les skis. Mais aujourd'hui, j'avais de supers jambes en ski, de supers sensations. Avec la victoire sur le relais mixte hier, j'étais en pleine confiance. C'est beaucoup d'émotions et une grande fierté,


a déclaré Quentin Fillon-Maillet,  sur la Chaîne l'Equipe.


    Course compliquée pour Martin Fourcade


La journée a en revanche été plus pénible pour Martin Fourcade. Le septuple vainqueur de la coupe du monde, toujours aussi solide au tir (19/20), a accusé le coup physiquement, finissant par lâcher prise dans le dernier tour pour ne terminer que 5e. Le Français, qui avait signé 4 succès d'affilée en 2020 avant le retour de Johannes Boe, dit pourtant "rien à regretter" à l'arrivée. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
biathlon sport