Biathlon : Quentin Fillon Maillet et l’équipe de France, troisièmes du relais de Kontiolahti

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot avec AFP

Le relais de la coupe du monde de Kontiolahti en Finlande a été remporté ce vendredi 4 par la Norvège qui remporte le petit globe 2022 de cette discipline.

20 équipes au départ de ce relais 4 x 7,5 km. Pour la France, le quator Antonin Guigonnat, Emilien Jacquelin, Simon Desthieux et le Jurassien Quentin Fillon Maillet, 29 ans dernier relayeur. Au programme un tir couché, un tir debout pour chaque biathlète. Et trois tours de piste !

Antonin Guigonnat est 7e quand il passe le relais à un Emilien Jacquelin très en forme sur les skis et au tir.

La France est en tête, elle devance l’Allemagne avec 30 secondes d’avance lorsque Simon Desthieux entame ses trois tours de piste. Il fait mouche, sans faute à la carabine et passe le relais talonné par la Norvège et la Suède. Quentin Fillon Maillet entre en piste. Le quintuple médaillé des JO de Pékin perd un peu de temps sur le tir couché, laissant passer devant lui les Nordiques. Après le tir couché, le Jurassien s’accroche à 15 secondes derrière le Norvégien Christiansen. Mais les Norvégiens sont bien décidés à décrocher le petit globe en beauté. Ils remportent ce relais de coupe du monde.

Le classement du relais

  1. Norvège
  2. Suède + 10.6
  3. France +12.4

Dans la neige de Finlande, il y avait de grands absents à commencer par l’équipe russe, le Bélarus 

Les Bélarusses, également ont été exclus par la Fédération internationale (IBU) en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Les Ukrainiens ont eux décidé de ne pas participer aux trois dernières étapes de la Coupe du monde.

Certains biathlètes arboraient les couleurs jaune et bleu de l’Ukraine sur leur carabine en soutien au peuple ukrainien. Le phénomène Johannes Boe n’est pas présent. Le Norvégien, revenu de Chine avec quatre titres dont deux en individuel, a décidé de partir directement en vacances. Son frère Tarjei Boe (numéro 3 mondial) est malade, il a opté lui pour du repos et fait l'impasse sur les épreuves de Kontiolahti.

Quentin Fillon Maillet vers son premier globe de cristal

Après sa moisson historique à Pékin avec cinq médailles (deux en or et trois en argent), la saison est loin d'être terminée pour le Jurassien qui tente de succéder en individuel au Norvégien Johannes Boe au palmarès de la Coupe du monde.L'avance de "QFM" sur son dauphin actuel, Émilien Jacquelin, est conséquente (135 points) mais pas suffisante pour lui permettre de lever le pied durant les deux courses en solo au programme du week-end (sprint samedi, poursuite dimanche après un relais vendredi). D'autant que si on retranche les deux plus mauvais résultats des biathlètes, comme l'impose le règlement pour déterminer le classement général final, l'avantage de Fillon Maillet n'est plus que de 105 longueurs sur son compatriote à sept épreuves du terme de l'exercice 2021-2022 qui passera ensuite par Otepaa en Estonie (10 au 13 mars) et Oslo (17 au 20 mars).

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité