Big Ben à l'heure du Goupil : un documentaire animalier réalisé par deux photographes bourguignons

© Pierre Boillaud
© Pierre Boillaud

Pierre Boillaud, photographe animalier, et Frédéric Coignot, photographe à Dijon, signent le documentaire Big Ben à l'heure de Goupil sur la cohabitation des renards et des citadins à Londres. 

Par Caroline Jouret

Photographier la faune sauvage dans son habitat naturel, c'est la passion de Pierre Boillaud. En Côte-d'Or et dans le Jura où il travaille, il passe des heures à attendre patiemment, immobile, quasiment invisible en tenue de camouflage, pour voir les animaux dans la forêt ou la campagne. Les oiseaux, les cerfs, les sangliers, les renards, sont ainsi magnifiés par son œil d'expert.

Les renards, Pierre Boillaud les connait mieux que personne. A force d'aller à leur rencontre, chaque année aux mêmes endroits, il peut identifier certains d'entre eux qu'il a vu naître et grandir. Un lien de confiance s'est établi. 
© Pierre Boillaud
© Pierre Boillaud
Mais en France, les renards sont considérés comme des animaux nuisibles. Accusés de transmettre des maladies, la rage et l'échinoccocose, ils sont pourchassés et tués sans relâche jusque dans leurs terriers.

Pourtant à Londres, des milliers de renards vivent dans la ville en cohabitation avec les citadins. On les voit surtout la nuit, dans les rues, les parcs et les jardins. Comment cette cohabitation est-elle possible? Qu'en pensent les Londoniens?
Pierre Boillaud souhaitait avoir réponse à ces questions et se rendre sur place pour enquêter et pourquoi pas faire un documentaire. Mais peu habitué à travailler en ville, et encore moins à Londres d'autant qu'il ne maîtrise pas un mot de la langue de Shakespeare, il ne pouvait guère aller jusqu'au bout de son idée.

C'est lors d'une exposition photographique qu'il a trouvé en Frédéric Coignot l'homme providentiel. Ce photographe professionnel, qui travaille à Dijon, connait Londres et parle anglais, a immédiatement été enthousiasmé par le projet.

En Février 2018, après avoir longuement préparé leur voyage, Pierre Boillaud, sa fille Lisa, Frédéric Coignot et son épouse, sont partis une semaine dans la capitale britannique avec l'intention de filmer des renards et d'enregistrer des témoignages.
Sept jours de travail intensif, à la rencontre des Londoniens le jour, et la nuit dehors à filmer la vie animale.

Des renards craintifs, pas toujours appréciés mais leur présence est plutôt positive puisqu'ils ont débarrassé Londres de ses rats et souris dont ils se nourrissent. Une ville plus propre où les habitants ont pris l'habitude de déposer leurs sacs poubelles dans des containers et non plus à terre, trop tentants pour les renards.

Les Londoniens se sont habitués à les voir. La cohabitation est désormais acceptée. Les particuliers mais aussi des associations veillent sur le bien-être et la santé des renards. Mama cats Trust et The Fox Protect les protègent, les nourrissent, et les soignent.
Reportage : Caroline Jouret - Dalila Iberrakene - Pascal Di Betta - Eric Vial

Le documentaire Big Ben à l'heure du renard a été présenté à Gurcy le Chatel (77) où il a été salué par des cinéastes spécialisés dont la notoriété est reconnue. Il a aussi été présenté à Ornans (25) en mai 2018, et à Ecutigny (21) les 9 et 10 Juin 2018 à l'occasion de la 3e Exposition photo de la vallée de l'Ouche .

Les deux photographes qui l'ont réalisé seront à Longecourt-en-Plaine lors de la 9ème édition des Rendez-vous Images Plaine Nature les 1er, 2 et 3 février 2019.

En attendant vous pouvez le regarder en intégralité sur le net.
 

 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Prévention de l'obésité dans l'Yonne

Les + Lus