Cet article date de plus de 4 ans

Bourgogne : des élèves sont sensibilisés aux violences à l'école

La 3e édition de la semaine nationale de prévention à l'école pour lutter contre les violences en milieu scolaire est organisé dans tous les établissements toute cette semaine. 3 500 actions de prévention sont prévues, on en a suivi une au collège de Sombernon en Côte-d'Or, ce lundi 16 janvier.
Atelier contre la violence scolaire au collège de Sombernon ce lundi 16 janvier
Atelier contre la violence scolaire au collège de Sombernon ce lundi 16 janvier
C'est un chiffre qui fait froid dans le dos : 10% des collégiens français rencontrent  des  problèmes de harcèlement dans leur établissement. Absentéisme, décrochage scolaire, violences verbales ou physiques en sont les manifestations quotidiennes.  Ce phénomène a donc inévitablement un impact global sur le « climat scolaire » de l'établissement et les capacités d'apprentissage de l'ensemble des élèves.  C'est la  raison pour laquelle le Ministère de l’Éducation Nationale a fait de la prévention du harcèlement entre élèves, l’une de ses priorités. Le harcèlement doit être connu et combattu par tous, d'où l'importance de reconnaître ses symptômes et de savoir le combattre.

Un site internet (stoplaviolence) est aussi à disposition. On y trouve ainsi un jeu en ligne (serious game) pour lutter contre le harcèlement scolaire. Sous forme d'enquête policière ce jeu vidéo permet aux élèves de comprendre les mécanismes du harcèlement scolaire. Car autre fait inquiétant, les jeux dangereux sont toujours autant répandus (les jeux de respiration, d’apnée ou d’évanouissement). Sous la pression du groupe, 1 enfant sur 10 y a déjà participé.

Durant cette semaine de prévention, 7 thématiques seront abordées dans les établissements scolaires avec les élèves de 7 à 15 ans : le harcèlement, le cyber-harcèlement, la discrimination, le racket, les jeux de respiration, les rumeurs, les relations filles/garçons. Chaque séance débute par le visionnage d'une vidéo permettant d'initier le dialogue avec les élèves et d'échanger sur d'éventuelles difficultés rencontrées. Donner la parole aux enfants en les rendants acteurs est un moyen efficace pour les faire agir, réagir, et ainsi enrayer la violence qu'ils soient victimes, témoins ou responsables.

Le collège de Sombernon travaille sur le cyberharcèlement


Direction le collège de Sombernon en Côte-d'Or, où nous avons suivi une de ces séances. La CPE et l’équipe ont ciblé les 4 classes de 5ème qui travaillent en groupe d’une douzaine d’enfants. Ils ont déjà suivi en 6ème des ateliers sur le « vivre ensemble ». Le collège a choisi principalement le thème du cyberharcèlement car de plus en plus d’élèves sont « hyperconnectés » sans avoir le recul ni l’analyse. Et ce alors que Facebook n’était légalement pas accessible aux moins de 13 ans mais de nombreux élèves ont déjà un compte…

Dans une des classes de 4e, 24 élèves ont répondu à un questionnaire. Résultats : 14/24 se sont déjà sentis « isolés » de leurs camarades, 6/24 ont déjà mis à l’écart un camarade et 21/24 ont déjà vu un élève moqué parce qu’il était différent...

Voir le reportage d'Eric Sicaud et Christophe Gaillard
Avec :
-Emma, Axel, Solène (collègiens)
-Christelle Jouffroy(Conseillère principale d'éducation Collège de Sombernon)
durée de la vidéo: 01 min 50
Bourgogne : des élèves sont sensibilisés aux violences à l'école




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société violence faits divers