Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay "chemine" vers les élections régionales de 2021

Au mois de juin prochain, les électeurs seront appelés aux urnes pour élire leurs conseillers régionaux. Alors que plusieurs partis ont déjà présenté leur candidat, la Présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay (PS) n'a pas déclaré sa candidature.

À cinq mois des élections régionales, Marie-Guite Dufay "chemine". La Présidente (PS) de la région Bourgogne-Franche-Comté n'a pas encore officialisé sa position quant à une éventuelle candidature à sa succession. "Je chemine parce qu'il faut que les conditions soient bonnes [pour présenter sa candidature]", explique celle qui préside la région depuis 2015.

L'enjeu pour la majorité de gauche sortante c'est de partir rassemblée pour ce scrutin. À dominante PS, le groupe de la majorité comporte des élus LREM comme des soutiens de Jean-Luc Mélenchon. Les candidatures individuelles de La République En Marche comme de La France Insoumise pourraient afflaiblir la réserve de voix de la Présidente sortante.

Marie-Guite Dufay précise : "J'en reparlerai au mois de mars, comme je l'avais dit. Que je sois candidate ou pas je jouerai un rôle. Je serai très présente dans la campagne bien sûr".

En décembre 2015, à l'occasion des premières élections depuis la fusion des régions, Marie-Guite Dufay l'emporte face à François Sauvadet (LR) et Sophie Montel (RN), au terme d'une triangulaire très serrée.

 

Plusieurs candidatures déclarées

En face, les prétendants au fauteuil de Président se mettent en ordre de marche. Gilles Platret, le maire (LR) de Chalon-sur-Saône, est parti le premier en présentant sa candidature dès le mois de septembre 2020, après avoir été investi par son parti, Les Républicains. 

Un mois plus tard, les adhérents d'Europe-Ecologie-Les-Verts, désignent deux chefs de file pour ces élections : Stéphanie Modde, candidate aux élections municipales à Dijon et Pascal Blain, Président régional de France Nature Environnement.

Du côté de la France Insoumise, le Dijonnais Arnaud Guvenatam et Séverine Véziès, candidate aux élections municipales sous les couleurs de La France insoumise, dans la liste conduite par Claire Arnoux, ont été nommés chefs de file.

Plus récemment, le Rassemblement National a désigné Julien Odoul, président du groupe RN au Conseil Régional  et conseiller municipal d'opposition  à Sens, pour porter la candidature du parti de Marine Le Pen.

Enfin, le parti présidentiel a désigné Didier Paris comme "chef de file" pour ce scrutin en Bourgogne-Franche-Comté. Un rôle "interne" de "coordinateur d'équipe", un rôle pas forcément synonyme de candidature avait expliqué LREM.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région bourgogne franche-comté politique fusion des régions réforme territoriale élections régionales 2021 élections marie-guite dufay parti socialiste