Bourgogne-Franche-Comté : qui sont les députés LR qui s’opposent à la proportionnelle ?

© MaxPPP
© MaxPPP

75 députés du groupe Les Républicains ont signé une tribune dans le Journal du Dimanche ce 8 juillet 2018. Ils  s'opposent à l'introduction d'une dose de proportionnelle dans le scrutin législatif et dénoncent « une démolition de l’Assemblée nationale ».
 

Par B.L.

Pour la deuxième fois depuis le début de son mandat, le président de la République invite le Parlement réuni en Congrès au château de Versailles lundi 9 juillet.

Puis, le lendemain mardi 10 juillet, un projet de loi constitutionnelle sera débattu par l'Assemblée nationale. Ce texte prévoit notamment la réduction de 30% du nombre de parlementaires, une accélération de la procédure parlementaire au nom de l'efficacité, ainsi qu’une dose de 15% de proportionnelle.


De nombreux députés Les Républicains sont vent debout contre ce projet de révision constitutionnelle. Les trois quarts des membres du groupe LR à l'Assemblée nationale, soit 75 députés, ont signé une tribune dans le JDD pour dénoncer notamment l’introduction d’une dose de proportionnelle.

Selon eux, le scrutin proportionnel permet "d’élire des candidats qui, par définition, n’ont pas le plus de voix et qui, par conséquent, auraient dû être battus puisqu’ils n’ont pas su convaincre une majorité des Français".

Ils voient dans ce "principe contestable" "une combine" qui aboutirait à "la création de deux catégories de députés".

"La première catégorie serait celle de professionnels de l'expression médiatique, actifs dans les états-majors des partis politiques, sans lien nécessaire avec les Français", élus à la proportionnelle", disent-ils.

Quant à la seconde catégorie, elle "serait celle de députés qui auraient plus de difficultés qu'aujourd'hui à entretenir un vrai lien avec les Français, puisque leur territoire d'élection serait immense".



 

Qui sont les signataires de Bourgogne-Franche-Comté ?


"La domestication, la décomposition et la démolition de l’Assemblée nationale sont en marche. Le Président veut tout simplement un Parlement encore moins puissant, encore plus obéissant", assurent les signataires, parmi lesquels figurent six députés de Bourgogne et de Franche-Comté :

Bourgogne
-Josiane Corneloup, députée de Saône-et-Loire
-Rémi Delatte, député de Côte-d’Or
-Guillaume Larrivé, député de l’Yonne, secrétaire général délégué des Républicains

Franche-Comté
-Ian Boucard, député du Territoire-de-Belfort
-Marie-Christine Dalloz, députée du Jura
-Annie Genevard, députée du Doubs, vice-présidente de l’Assemblée nationale, secrétaire générale des Républicains 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus