Guillaume Larrivé : "la droite s'est perdue dans des querelles d'écurie"

Publié le Mis à jour le
Écrit par avec AFP
Guillaume Larrivé, député de la 1re circonscription de l'Yonne (Les Républicains)
Guillaume Larrivé, député de la 1re circonscription de l'Yonne (Les Républicains) © Yoann Etienne

"La droite française est à terre" estime Guillaume Larrivé. Le député LR de l’Yonne dénonce "beaucoup trop de paresse" et des "querelles d'écurie" au sein de son camp.

"Il y a eu beaucoup trop de paresse"


"Il faut faire du fond. Il faut retravailler les idées", a déclaré le député de la 1re circonscription de l’Yonne qui était interviewé sur LCP jeudi 6 juillet 2017.

Ce "travail de reconstruction" ne va pas "se régler" à l'automne au moment du congrès des Républicains, dit-il, tout en précisant que cela nécessiterait de dialoguer "avec des personnes qui ne sont pas forcément aujourd'hui au sein de notre mouvement".

Si son camp a perdu les dernières échéances électorales, "c'est parce que sans doute il y a eu beaucoup trop de paresse. La droite a radoté des slogans. La droite n'a pas assez travaillé ! La droite s'est perdue dans des querelles d'écurie".

"Ne pas avoir voté la défiance est une erreur stratégique"


Le député de l'Yonne a également estimé que "ça a été une erreur stratégique de 75% des députés Les Républicains" de ne pas avoir voté la défiance au gouvernement d'Edouard Philippe. "On a des désaccords, et quand on a des désaccords et qu'on n'est pas pour, eh bien on est contre". Guillaume Larrivé fait partie des 23 députés LR qui se sont prononcés contre, 75 s'étant abstenus.


Guillaume Larrivé votera "la prorogation de l'état d'urgence" jeudi. "Je ne dis pas que c'est la solution à tout. Je pense que c'est un complément utile aux outils de droit commun", dit-il.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.