Bourgogne - Franche-Comté : la santé se porte mal !

Manifestation pour sauver l'hôpital de Clamecy
Manifestation pour sauver l'hôpital de Clamecy

Fermetures d'hôpitaux qui entraînent de nombreuses manifestations, manque de médecins en zones rurales, souffrance des personnels de santé : le diagnostic est lourd.  La vie des malades est-elle en danger ? A voir : "Dimanche en Politique" consacré, demain, à 11 heures 25, à la santé.

Par Catherine Eme-Ziri

Le monde de la santé fait souvent la une des médias ces derniers mois. Mardi, le directeur général de l'ARS (Agence Régionale de Santé) a présenté son plan aux conseillers régionaux, qui l'ont rejeté à l'unanimité. Il y a deux mois, une femme médecin a tenté de mettre fin à ses jours à l'hôpital Minjoz de Besançon, dans le service où elle travaille, les urgences. Les manifestations pour sauver des hôpitaux se multiplient à Saint-Claude, Gray, Clamecy...

Pourtant, dans notre région, en Bourgogne – Franche-Comté, 8,5 milliards d’euros sont consacrés chaque année à la santé : des congés maladie aux consultations chez le médecin, en passant par les hôpitaux jusqu’aux Ehpad, les maisons de retraite (Chiffre de l'ARS).

Pour débattre de la santé en Bourgogne - Franche-Comté, 3 invités sur le plateau de "Dimanche en Politique" :
  • Claudie Chauvelot-Duban, conseillère régionale socialiste, vice-présidente au conseil départemental de Haute-Saône, et membre du comité national de défense des hôpitaux et maternité de proximité. Elle est aussi présidente du conseil de surveillance de l’hôpital de Gray, et elle se bat pour le maintien des urgences dans cet établissement.
  • Didier Martin, lui, a été élu député La République En Marche de Côte d’Or l’an dernier. Auparavant, il était membre du PRG, parti Radical de Gauche. Il a été adjoint à la mairie de Dijon et vice-président de Dijon Métropole. Son expérience professionnelle pourra éclairer ce débat puisqu’il a été, jusqu’à son élection à l’assemblée nationale, médecin à l’hôpital de Dijon. Sa spécialité : neuroradiologue.
  • Pascal Hudry, secrétaire du CHSCT (Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail) du CHU Minjoz de Besançon. Il travaille dans cet hôpital depuis plus de 30 ans. Il est de la CFDT.
Invité pour participer à cette émission, Pierre Pribile, Directeur Général de l'ARS, n'était pas disponible. Voici l'interview qu'il nous a accordée mardi au conseil régional de Bourgogne - Franche-Comté :

L'interview de Pierre Pribile, Directeur Général de l'ARS BFC
Pierre Pribile, directeur général de l'Agence Régionale de Santé, en Bourgogne - Franche-Comté, a présenté son plan régional mardi aux conseillers régionaux de BFC qui l'ont unanimement rejeté. Voici son interview, en longueur, réalisée à cette occasion par Catherine Eme-Ziri avec Tiphaine Pfeiffer

 

Sur le même sujet

Dijon : un incendie s’est déclaré à la pharmacie Bruant

Près de chez vous

Les + Lus