Bourgogne : l’apprentissage en chiffres

Les offres d'apprentissages sont le plus souvent dans les domaines de l'artisanat. Le secteur du bâtiment, notamment, est très demandeur. / © Nasser Zebidour-APCM
Les offres d'apprentissages sont le plus souvent dans les domaines de l'artisanat. Le secteur du bâtiment, notamment, est très demandeur. / © Nasser Zebidour-APCM

Clotilde Valter, secrétaire d’Etat chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage, était dans l’Yonne jeudi 8 septembre. Après sa visite, un constat s'impose : l’apprentissage est dans une situation délicate. Le point sur la situation bourguignonne en 5 chiffres.

Par Charlotte Becquart

1 pour 4

C’est le ratio des offres d’apprentissage par rapport aux demandes en Bourgogne. En clair, pour une proposition de contrat, il y a 4 jeunes à la recherche d'une entreprise pouvant l'accueillir. Le site du Conseil régional dédié à l'apprentissage recence 1.041 offres pour 4.179 demandes. Mais attention aux raccourcis, certaines filières manquent cruellement de candidats et d’apprentis, notamment la métallurgie et la restauration.




-3,8%

On le sait moins, mais le cursus universitaire se prête à l'apprentissage. Mais ici encore, la tendance va à la baisse. Entre 2013 et aujourd'hui, l'université de Bourgogne a enregistré une perte d'inscriptions en apprentissage de 3,8%. Il y a trois ans, 543 élèves suivaient un apprentissage. Ils sont 503 cette année.


116

C'est le nombre d’établissements en Bourgogne qui proposent des apprentissages. Le département de la Côte-d'Or est le mieux doté, avec 40% des centres de formations. Suivent la Saône-et-Loire avec 29% des établissements, l'Yonne avec 16% et la Nièvre, dernière du classement avec 14% de l'offre.

Quant aux Centres de formation d'apprentis (CFA), il y a 54 établissements en Bourgogne-Franche-Comté, forts de 18.603 élèves.


Près de 300

C’est le nombre de formations en apprentissage que les établissements bourguignons proposent. Du CAP au Master 2 en passant par le Bac pro, les apprentis de Bourgogne peuvent se former dans plusieurs domaines. Outre les éternelles formations en coiffure et restauration, il y en a d'autres plus surprenantes comme les métiers du football, la confiserie, et la photographie.


3

C’est le nombre d’aides financières que le Conseil régional propose aux apprentis de Bourgogne.

  • L’aide au transport, qui peut être versée à condition que l’apprenti ne réside pas dans la même ville que son centre de formation. Elle peut aller de 5 euros à 40 euros par mois, en fonction de la distance entre le centre et le domicile de l’apprenti.
     
  • L’aide à la restauration. Le Conseil régional peut financer 0,95 euros pour chaque repas pris au CFA.
     
  • L’aide à l’hébergement. Il est possible de se faire financer l’hébergement à l’internat à hauteur de 2,95 euros la nuit.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus