• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Bourgogne : les fonctionnaires protestent contre la baisse de leur pouvoir d’achat

Manifestation de fonctionnaires en 2014 à Dijon
Manifestation de fonctionnaires en 2014 à Dijon

Soumis à un régime de rigueur depuis juillet 2010, les 5,6 millions d'agents de la fonction publique sont appelés à faire grève et manifesteront pour une hausse de leur pouvoir d'achat, mardi 26 janvier 2016

Par MB avec AFP

CGT, FO et Solidaires ont lancé ce mouvement. Ces syndicats, majoritaires aux élections professionnelles chez les syndicats représentatifs (48,55  des voix), n'ont pas signé l'accord sur la rémunération et la carrière des fonctionnaires (PPCR) que le gouvernement a décidé, en septembre, de mettre en oeuvre. Ils entendent dénoncer le gel, depuis juillet 2010, du point d'indice servant à calculer le salaire de base des fonctionnaires qui auraient perdu, "compte tenu de l'inflation, 8% de leur pouvoir d'achat", selon FO.
Des manifestations auront lieu en région et à Paris, auxquelles devraient se joindre les enseignants (environ 40% des 2,4 millions d'agents de la fonction publique d'État), appelés également à se mobiliser par l'intersyndicale Snes-FSU, Snep, Snalc, FO, Sud et CGT, contre la réforme du collège.

Les syndicats dénoncent également une perte d’emplois

Outre la baisse du pouvoir d'achat, CGT, FO et Solidaires dénoncent "la perte d'emplois dans des secteurs clés de la fonction publique". Ils soulignent que si des créations de postes ont été annoncées dans l'Éducation nationale (+ 8.561 en 2016) et dans les secteurs de la sécurité (+ 732 police-gendarmerie, + 978 justice en 2016), "la fonction publique a perdu globalement 150.000 postes depuis 2007", principalement avant 2012.
Les trois syndicats réclament "des créations nettes d'emplois publics statutaires dans les très nombreux secteurs qui en ont besoin", notamment le secteur hospitalier.

Plusieurs manifestations sont prévues en Bourgogne

A Dijon, les enseignants sont invités à se rassembler à 13h devant le rectorat. Une manifestation est également prévue à partir de 14h30 pour tous les fonctionnaires, point de départ : devant la préfecture.
A Auxerre, une manifestation est prévue à11 h 30. Le rendez-vous a été donné place de l’Arquebuse pour se diriger en cortège vers la Préfecture et rejoindre les autres membres de la Fonction Publique
A Chalon-sur-Saône, 4 points de rassemblements sont prévus (l'hôpital pour, le secteur de la santé et de l'action sociale, le collège Doisneau pour l'Education, la sous-préfecture pour les territoriaux, et le tribunal pour la fonction publique d'Etat). Les cortèges partiront vers 15h pour converger vers la  place de République où ils se retrouveront vers 15h45

Toutes les grilles des fonctionnaires seront revues

Comme prévu dans l'accord PPCR, la révision des grilles de rémunération des fonctionnaires (classés selon le niveau de recrutement en catégories A, B, C) sera faite d'ici à 2020. Elle s’accompagnera, en contrepartie d'un allongement des carrières, un chantier inédit depuis le vaste accord Durafour de 1990 rénovant ces grilles. Six organisations syndicales (CFDT, Unsa, FSU, CFTC, CFE-CGC et FA-FP, totalisant 46,70% des voix) l'ont signé.
Cette revalorisation des salaires par basculement des primes en points, est applicable depuis le 1er janvier 2016 aux agents de catégorie A et à ceux de catégorie B des filières paramédicale et sociale. Elle le sera le 1er janvier 2017 pour tous les autres agents, selon le ministère.

Un rendez-vous salarial aura lieu en février

La Cour des comptes a évalué son coût entre 4,5 à 5 milliards d'euros à l'horizon 2020. Les députés ont voté sa mise en oeuvre à hauteur de 75 millions d'euros dans le projet de budget 2016. Un premier rendez-vous salarial dans le cadre de cet accord est prévu en février. Sans exclure un dégel du point d'indice, la ministre de la Fonction Publique, Marylise Lebranchu, a déjà prévenu que cette possible hausse ne serait "sans doute pas à la hauteur de ce que demandent les syndicats".
"Ce sera à des années-lumière de ce que nous souhaitons: a minima des mesures pour  2016 qui garantissent une hausse de la valeur du point au moins égale à l'inflation et des mesures de rattrapage significatives pour les pertes depuis 2010", estime Jean-Marc Canon de la CGT. "Il n'y aura pas de bonnes nouvelles dans les 15 jours qui viennent", a réaffirmé Mme Lebranchu mercredi devant le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale.

Fin 2014, 5,64 millions de personnes travaillaient dans la fonction publique: 2,4 millions dans la fonction publique d'Etat, 1,9 million dans la fonction publique territoriale et 1,18 million dans la fonction publique hospitalière avec les contrats aidés.

A lire aussi

Sur le même sujet

General Electric : l’intersyndicale dépose une plainte sur l’état psychologique des salariés de Belfort

Les + Lus