Accueil des gens du voyage : coup de chaud au rond-point d'Auxerrexpo

Une vingtaine de membres de la communauté des gens du voyage ont occupé et bloqué le rond-point d'Auxerrexpo jeudi soir. Ils réclament un terrain pour s'installer. L'évacuation s'est déroulée dans le calme.

Les habitués d'Auxerre le savent bien : les caravanes des gens du voyage font partie du paysage aux alentours d'Auxerrexpo, le centre de congrès situé au sud de la ville. Cela fait des années que les camping-cars se relaient, quelle que soit la saison, sur ces terrains vagues coincés entre l'ex-Nationale 6 et la rivière Yonne. Aucune infrastructure sur place et pour cause, l'installation reste illégale.


Jeudi 19 novembre, peu avant 21 heures, ce sont des feux de palette et de pneus qui ont accueilli les conducteurs incrédules au rond-point d'Auxerrexpo. Une vingtaine de membres de la communauté des gens du voyage ont bloqué les accès du giratoire. Plusieurs poids lourds ont été arrêtés, les chauffeurs devant prendre leur mal en patience pendant au moins une demi-heure.

ça fait des années que les autorités nous promettent un emplacement

Steevy

membre de la communauté des gens du voyage

"On est là depuis plus de 20 ans, ça fait des années que les autorités nous promettent un emplacement, explique David* l'un des porte-parole des gens du voyage. Mais ce sont des beaux discours. Là, on nous menace d'expulsion par les CRS de la caserne de Migennes. On n'a pas le choix, il faut se faire entendre".

Pas d'aire de grand passage à Auxerre

La revendication tient en quelques mots : "un petit parking, un emplacement avec un peu de gravier". Et ne dites pas à David qu'il existe un terrain d'accueil des gens du voyage, un peu plus loin, route de Toucy : "il n'y a que 30 à 40 places, et il est complet". A la différence d'Avallon et de Tonnerre, l'agglomération d'Auxerre n'a toujours pas d'aire de grand passage pour les gens du voyage.

Les discussions avec la police nationale, arrivée rapidement sur place, finiront par porter leurs fruits vers 21h30. Les manifestants ont demandé une visite du préfet de l'Yonne au plus vite. Peu de dégradations autour du rond-point, si ce n'est la chaussée noircie par les palettes enflammées.

Nouvel épisode de tensions

Ces incidents sont un nouvelle manifestation des tensions entre les gens du voyage et les autorités. Le 12 octobre déjà, le rond-point d'Auxerrexpo avait été le théâtre de blocage de la circulation et de feux de palette.

Contactée, la préfecture de l'Yonne a indiqué que des "discussions étaient en cours pour faire cesser l'occupation illégale des gens du voyage sur le site d'Auxerrexpo. Ces discussions se réalisent entre les différents partenaires liés par le schéma départemental d'accueil des gens du voyage. Ces échanges doivent permettre d'orienter les gens du voyage sur un terrain adapté".

*le prénom a été modifié

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société incendie faits divers gens du voyage