Bilan de la sécurité routière : des chiffres historiquement bas en Bourgogne

Le bilan de la sécurité routière 2020 est historiquement bas au niveau national. La Bourgogne affiche des chiffres similaires, les déplacements étant limités par les mesures de confinement l'année dernière.

2 782 personnes seraient décédées en 2020 sur les routes de France, en métropole ou en outre-mer. Ce chiffre, inférieur de 20% à celui de 2019, est historiquement bas, et cette évolution spectaculaire s’explique en grande partie par les effets de la pandémie mondiale de la Covid-19.

L'effet "confinement" a entraîné moins de déplacements

Le gouvernement Français a confiné la population sur deux périodes, du 16 mars au 10 mai inclus y compris outre-mer, et du 30 octobre au 13 décembre 2020 inclus en métropole uniquement (avec un allègement à partir du 27 novembre). En dehors de ces périodes, des couvre-feux nationaux et/ou locaux ont été mis en place.
Ces périodes de confinement et dé-confinement, ont eu des répercussions majeures de réduction de l'activité économique, des déplacements de la population, du tourisme, et de ce fait de l'accidentalité routière.
 

Saône-et-Loire

En Saône-et-Loire, le bilan de l’année 2020 est moins sombre que l’année précédente : 27 tués contre 48 en 2019.
Si ce résultat est même meilleur que celui de 2013, année de référence en termes de mortalité routière (34 tués)
Il convient de garder en tête le ratio qui ne baisse pas : 1 personne tuée tous les 8 jours en moyenne depuis 4 ans.

A noter :
• La mortalité en deux roues motorisées est particulièrement forte avec 9 tués (1/3 des tués).
• La mortalité des “65 ans et plus” est très élevée.
• On dénombre 5 piétons tués en 2020, contre 5 en 2019, 2 en 2018 et 2017.
• La baisse constatée de 44 % de la mortalité routière en Saône-et-Loire entre 2019 et 2020 est plus importante qu’à l’échelle nationale.

 

Côte-d'Or

En 2020, 172 accidents corporels ont été recensés sur les routes du département. Ils ont été responsables de 27 morts et 202 blessés.

Rappelons que les accidents corporels recensés par l’Observatoire départemental de la sécurité routière, placé sous l’autorité du Préfet de la Côte-d’Or, sont ceux ayant eu lieu sur le domaine public ouvert à la circulation, où l’un des protagonistes nécessite des soins et donnant lieu à des enquêtes des forces de l’ordre.
Un accident ne faisant pas l’objet d’une enquête, puis de constatations par les services de sécurité intérieure, ne sera pas pris en compte dans les données exposées ci-dessous.

17 % d’accidents de moins qu’en 2019

Les forces de l’ordre ont recensé 172 accidents corporels en 2020, 205 en 2019, 230 en 2018, au-delà de 500 par an avant 2010.
C’est donc la première fois que cet indicateur passe sous la barre des 200.
Entre 2011 et 2015, le nombre moyen d’accidents par mois variait entre 19 et 23. Il oscillait entre 17 et 19 pour les années comprises entre 2015 et 2019. En 2020, il est descendu à 14.

30 % de blessés de moins qu’en 2019

En 2020, 202 personnes ont nécessité des soins suite à l’un de ces accidents, soit 87 de moins que l’année précédente.
Cet indicateur, le nombre de blessés, frôle pour la première fois la barre des 200.
Il faut remonter en 2017 pour trouver le plus bas niveau atteint par cet indicateur sur la dernière décennie : 245 personnes avaient été blessées durant cette année.

Trois tués de moins en 2020 par rapport à l’année précédente

Si les deux indicateurs précédents ont été particulièrement marqués de façon favorable par la crise sanitaire, c’est un peu moins vrai pour le dernier : le nombre de tués. Sur la décennie écoulée, l’année 2015 a été la moins meurtrière avec 25 tués sur les routes de la Côte-d’Or. Viennent ensuite les années 2016 et 2020 comptabilisant chacune 27 décès et un nombre moyen mensuel inférieur à 2,5. 

Après un début d’année plus que prometteur où le nombre de tués lors des cinq premiers mois était égal à celui des mois de janvier et février 2019 cumulés, la tendance s’est fortement infléchie dès le mois de juin où 5 personnes sont décédées.

 

Yonne

En 2020, on dénombre 24 tués sur les routes de l'Yonne. Alors qu'en 2019, la mortalité était de 38 personnes tuées.

L'accidentologie a fait 192 blessés en 2020, contre 272 en 2019, soit une baisse de -24,9%.

Une nouvelle approche des statistiques à partir de cette année

Étant donné le caractère très atypique de l’année 2020, les résultats sont en rupture avec les années précédentes, ce qui va introduire des modifications d’analyse au plan national et au plan local, pour les bilans de 2021 et des années suivantes.

Les données de l’accidentalité ne pourront pas être comparées à la seule année 2020 mais à un état « avant crise sanitaire », qui pourra être l’année 2019, une moyenne 2017-2019 ou 2015-2019, en fonction de la significativité des indicateurs.

Les explications de Caroline Jouret (infographie : V.Chapuis, montage : V.Jonnet)

Bilan de la sécurité routière : des chiffres historiquement bas

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité covid-19 santé