Bourgogne Franche-Comté : le Conseil régional débat d'un plan de relance de 400 millions d'euros

Première assemblée plénière post-confinement pour le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Après les mesures d'urgence prises en avril, c'est un plan de relance de 400 millions d'euros qui a été annoncé et qui provoque des débats animés. 

Jeudi 25 et vendredi 26 juin à Dijon, l’assemblée régionale est toujours réunie en mode restreint. 53 élus sont présents, au lieu d'une centaine normalement, pour examiner 69 rapports.
Au centre des débats, la crise sanitaire et ses conséquences économiques. Les conseillers doivent se prononcer sur un plan de relance d’un montant de 400 millions d’euros et qui sera soumis au vote le 9 octobre 2020. l'objectif est qu'il produise "ses premiers effets dès le début de l’année 2021."

Pour la présidente Marie-Guite Dufay, l'ambition de ce plan de relance est de sauver un maximum d’emplois, tout en contribuant à la transition énergétique.
 

Pour François Sauvadet en revanche, ces mesures d'aides arrivent trop tard. Selon lui, c'est maintenant que l'économie doit être accompagnée.

Ce n'est pas un plan d'urgence, c'est un plan de communication.

François Sauvadet

Reportage : Anne Berger, Rodolphe Augier

Avec :

François Sauvadet, président du Groupe Union des Républicains de la Droite et du Centre
Marie-Guite Dufay, présidente (PS) du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté
David Butet, président du Medef de Côte-d'Or
 
Session du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté


• Le SRADDET adopté
Les conseillers ont adopté le Schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires. Il fixe des orientations pour les trente années à venir.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région bourgogne franche-comté politique économie