• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Bourgogne : à la rencontre de ceux qui vivent dans des habitats “non-ordinaires”

La yourte de cette famille fait 45 mètres carrés / © France 3 Bourgogne
La yourte de cette famille fait 45 mètres carrés / © France 3 Bourgogne

Comme plusieurs milliers de Français, des Bourguignons habitent dans des maisons pas comme les autres. Yourtes, tiny house, roulottes, camions aménagés… les solutions sont multiples. Rencontres.

Par Valentin Chatelier

Ces 3 Bourguignons ne vivent pas dans un habitat ordinaire. Ou en tout cas, pas ordinaire en France. Marion Ledin, Albin Matt et leur fils, Iohan, habitent dans une yourte.

"C’est une yourte mongole. Les matériaux ont été adaptés à notre climat. En Mongolie, les yourtes traditionnelles sont composées de peaux, qui servent de barrière au vent. En France, il y a de l’humidité, il y a donc une toile pour le toit et les murs sont en poly coton", précise Marion Ledin, yourteuse.

Leur yourte fait 45 mètres carrés. Excepté le manque de gros appareils électroménagers et les toilettes intérieurs, elle offre un vrai confort. Cela permet de vivre avec la nature. "S’il y a du vent, tout bouge. Nous entendons absolument tout ce qu’il se passe dehors. Ça ramène ce côté proche de la nature. Ce que je trouve intéressant, c’est de pouvoir ressentir cela au quotidien", ajoute Marion Ledin.

Ils ont vécu pendant 10 ans dans un camion aménagé. Aujourd’hui, ils sont devenus maraîchers bios et produisent des légumes de saison.

La nouvelle maison de Jean-Noël Kulichenski est encore en travaux / © France 3 Bourgogne
La nouvelle maison de Jean-Noël Kulichenski est encore en travaux / © France 3 Bourgogne

Des maisons nomades


Jean-Noël Kulichenski est un autre Bourguignon qui vit dans un habitat non-ordinaire. Il veut loger dans une petite maison nomade, construit sur une remorque. 12 mètres carrés qui seront remplis de tout le nécessaire : une mezzanine pour la chambre, des toilettes sèches, une douche, une cuisine, un espace de rangement et un lieu de vie.

"Un ami avait les outils, un terrain, de l’envie et un peu d’expérience pour le faire. La vie offre cette expérience, il faut la prendre, c’est comme ça", note-t-il. Mais pour l’instant, il reste du travail avant de pouvoir emménager. Il faut par exemple trouver un terrain où s’installer, ce qui n’est pas si simple.

Un reportage de Damien RABEISEN, Tiphaine PFEIFFER, Alexis VILOIN et Philippe SABATIER avec
Marion Ledin, maraîchère et "yourteuse"
Albin Matt, maraîcher et "yourteur"
Marion Ledin
Jean-Noël Kulichenski, auto-constructeur de Tiny house
Olivier Boin, charpentier et auto-constructeur de la tiny house La Caracole

Bourgogne : à la rencontre de ceux qui vivent dans des habitats "non-ordinaires"


A lire aussi

Sur le même sujet

Digoin : un repreneur pour la faïencerie

Les + Lus