Patrimoine : affluence record à la grande braderie de la bibliothèque municipale de Dijon

Publié le Mis à jour le
Écrit par François Latour
La braderie du 5 décembre a permis de mettre en vente 4000 ouvrages
La braderie du 5 décembre a permis de mettre en vente 4000 ouvrages © Guillaume Gosalbes - France Télévisions

Ce dimanche 5 décembre, les bibliothèques municipales de Dijon organisaient une grande braderie pour déstocker 9000 documents. Cette vente a mobilisé un public nombreux et curieux.

La braderie n'est que la partie "visible" du grand chantier de tri des collections organisé par les bibliothèques municipales de Dijon. Chaque document est vendu 1 euro, de quoi ramener un petit bout de patrimoine chez soi, à moindre coût !

Une vente exceptionnelle

La vente du 5 décembre est exceptionnelle, par son ampleur et par son succès. Caroline Poulain, directrice-adjointe de la bibliothèque municipale de Dijon, en charge du pôle Patrimoine, explique en quoi cette opération est particulière : "On met en vente près de 9000 documents : on accueille, en plus des documents qui viennent du l'ensemble du réseau municipal de lecture publique, les documents qui viennent des bibliothèques patrimoniales et d'étude, ainsi que des vinyles venant du Conservatoire."

Hormis la quantité importante de documents proposés à la vente, on trouve de tout ! Et cette diversité de documents s'explique, comme  l'argumente Mme Poulain : "La bibliothèque municipale est une bibliothèque encyclopédique, c'est pour cela qu'on trouve de tout ! L'opération n'a pas un objectif financier, c'est une opération pour faire connaître le fonctionnement des bibliothèques, la vie des bibliothèques. Parfois les gens sont étonnés qu'on désherbe, qu'on enlève des collections, parfois ils sont même choqués, car il y a un attachement au livre, mais une fois qu'on explique que ça fait partie de la vie normale et du renouvellement des collections, l'opération se passe mieux."

Faire du tri dans les collections : "désherber", pour les bibliothécaires

Cette vente est le fruit d'un tri minutieux et, comme l'explique Caroline Poulain, "le "désherbage" est une opération normale de la vie des collections. A la bibliothèque d'étude, cela n'avait jamais été fait. Effectivement, c'est une grande première, il y a eu un désherbage des collections postérieures à 1945."

La vente des documents permet aussi de faire de la place pour réorganiser et trier les collections. Ce sont 500 mètres de linéaire qui vont être libérés, pour accueillir de nouvelles collections pour "au moins 10 ans et puis pour améliorer les conditions de conservation en rangeant mieux les documents" précise la Directrice adjointe.

Un "désherbage" qui n'avait pas été fait depuis... 1945 !

Le tri des collections (ou "désherbage" selon la terminologie des bibliothèques)  a concerné plusieurs collections : 

Entre mars et juin 2021, un grand chantier de tri des collections non-patrimoniales a été mené à la bibliothèque patrimoniale et d'étude.
Ce tri est une opération consistant à analyser les documents conservés afin de déterminer s'ils ont toujours une place pertinente dans les collections.
Les livres concernés sont des livres dits "d'étude", c'est-à-dire des documents à visée encyclopédique, publiés après 1945.

2 kilomètres linéaires de collection, soit plus de 80 000 documents, ont été traités à l'occasion de ce chantier.

Les objectifs ont été de :

  • mettre à jour les collections en enlevant les documents non-pertinents ;
  • faire de la place pour les nouvelles acquisitions ;
  • réorganiser les magasins de façon plus cohérente.

      Très concrètement, chacun des 80 000 livres a été analysé par les bibliothécaires afin de vérifier sa place dans la politique documentaire de l'établissement (le livre correspond-il aux axes prioritaires de développement de la bibliothèque ?), sa qualité, sa pertinence en 2021, la présence d'exemplaires doublons.

      Qu'est-ce qu'un fonds patrimonial ?

      Ce sont les documents (livres, manuscrits, iconographies, œuvres…) anciens, rares, précieux, ou ayant une valeur, destinés à être conservés à long terme. Les fonds locaux ou régionaux peuvent être considérés comme patrimoniaux.

      En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

      Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

      Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.