Brexit : Plus de droit de vote en France, ni au Royaume-Uni. Le désarroi des Britanniques de Bourgogne

C’est le jour J pour le Brexit. Ce vendredi 31 janvier à minuit, le Royaume-Uni ne fera plus partie de l’Union européenne. Un déchirement pour beaucoup de ressortissants britanniques installés en Bourgogne qui s’inquiètent des conséquences.
 
© ANDY BUCHANAN / AFP
Plusieurs milliers de ressortissants britanniques en France s’apprêtent à subir le divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, qui sera effectif ce vendredi 31 janvier à minuit. Certains s'inquiètent des conséquences que cela aura sur leur quotidien.

David Piper par exemple est britannique et est installé dans l'Yonne depuis six ans. Il retourne deux à trois fois par an en Angleterre et s'inquiète car il ne pourra bientôt plus conduire dans ce pays. "Après 70 ans, je n'ai pas le droit d'utiliser mon permis français en Anglerre. Ce sera donc plus difficile pour rendre visite à ma famille", explique-t-il.

Les ressortissants britanniques ne pourront pas ailleurs plus voter aux élections françaises. "J'ai perdu le droit de vote en France et je ne peux pas non plus voter en Angleterre. J'ai l'impression de ne plus être citoyenne", déplore Marylin Floyde, installée dans l'Yonne depuis dix-neuf ans. La seule solution pour elle de ne pas subir les conséquences du Brexit serait de demander la nationalité française.


Voyez ce reportage de Sébastien Kerroux et Yoann Etienne​
 
Brexit : quelles conséquences pour les expatriés britanniques en Bourgogne ?
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
brexit international économie social