Canal de Bourgogne : pourquoi le niveau d’eau est-il si bas ?

Un bateau sur le canal de Bourgogne à Dijon. (archives) / © Rodolphe Augier
Un bateau sur le canal de Bourgogne à Dijon. (archives) / © Rodolphe Augier

La saison vient à peine de débuter sur le canal de Bourgogne et déjà des plaintes se font entendre : des plaisanciers dénoncent des difficultés de navigation en raison d’un niveau d’eau insuffisant. On vous explique la situation.
 

Par B.L.

"Comme il a plu ces derniers jours, beaucoup de gens s’étonnent qu’il n’y ait pas assez d’eau pour naviguer dans le canal de Bourgogne. Mais, à cette période de l’année, l’eau est captée par la végétation et seule une petite quantité arrive jusqu’aux rivières", explique Antoine Chardonnal, chef de l’UTI Bourgogne à VNF (Voies navigables de France).


Le canal de Bourgogne puise son alimentation dans les rivières. Quand il n’y a pas assez d’eau et qu’on doit préserver la vie biologique dans les cours d’eau, la relève est prise par les barrages-réservoirs. Or, ceux-ci sont loin d’être pleins à l’heure actuelle.

En concertation avec les professionnels et les usagers, il a donc été décidé d’envoyer l’eau des barrages vers le canal, mais de manière raisonnée. Le but est d’économiser la ressource jusqu’à la fin de la saison. C’est entre la mi-juin et la mi-septembre qu’il y a le plus de plaisanciers.

Résultat : dans certains secteurs, le niveau de l’eau est plus bas que d’habitude.
 


Entre un quart et un tiers du canal est impacté par ces restrictions d’eau. C’est la partie haute du canal de Bourgogne entre Pouilly-en-Auxois et Venarey-les-Laumes qui est touchée. C’est là que le trafic est le plus faible car il y a beaucoup d’écluses. En revanche, "les secteurs les plus fréquentés (vers la Saône et vers Migennes) ont de bonnes conditions de navigation", assure VNF.

S’il se remet à pleuvoir, les restrictions seront revues à la baisse, promet Voies Navigables de France.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus