• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Canicule : cinq morts par noyade en une journée, dont un décès en Bourgogne

La rivière Doubs traverse la commune de Navilly, en Saône-et-Loire.
La rivière Doubs traverse la commune de Navilly, en Saône-et-Loire.

Avec les températures caniculaires qui sévissent sur la France depuis une semaine, les cas de noyade se multiplient. Cinq personnes sont mortes en France dans la seule journée de samedi 29 juin. L’un de ces décès a eu lieu dans la rivière Doubs à Navilly, en Saône-et-Loire.
 

Par B.L.


Il a fait très chaud en Bourgogne ces derniers jours. Toute la région était en vigilance orange canicule et la température a dépassé les 40 degrés par endroits. Même si de l'air plus frais est annoncé à partir du lundi 1er juillet, la plus grande prudence s'impose en cas de baignade.

Un homme âgé de 39 ans s’est effondré, victime d’un malaise, alors qu’il plongeait dans l’eau pour se rafraîchir samedi 29 juin 2019. L’accident a eu lieu aux alentours de 16h dans la rivière Doubs, qui traverse la commune de Navilly, à une dizaine de kilomètres de Verdun-sur-le Doubs. Les secours n’ont rien pu faire pour ramener l’homme à la vie.

 

Reportage de Christina Chiron, Claude Heudes et Pascal Rondi avec :
-une nageuse
-Michel Château, habitant de Navilly (Saône-et-Loire)
- Caroline Maes, chef de service des urgences du Centre hospitalier de Chalon-sur-Saône
-une nageuse

 
Cinq conseils pour éviter les noyades quand il fait très chaud / © ministère de la Santé
Cinq conseils pour éviter les noyades quand il fait très chaud / © ministère de la Santé

Depuis le début de l’épisode caniculaire qui touche la France, on assiste à une augmentation sensible du nombre de noyades. Il y en a en moyenne "une par jour" a déclaré le Premier ministre, qui a appelé les baigneurs à "la plus grande vigilance".

La journée du samedi 29 juin a été particulièrement dramatique avec huit cas de noyade, dont cinq décès.


Le risque principal est l’hydrocution, c'est-à-dire un choc thermique qui se produit quand le corps entre en contact avec de l’eau très froide. Dans la rivière Doubs, par exemple, la température de l’eau dépasse rarement les 20 degrés. Les signes d'alerte sont des crampes, des frissons, des troubles visuels ou auditifs, des maux de tête, des démangeaisons, une sensation de malaise ou de fatigue intense.
 
 

Quelle est la réglementation pour la baignade ?

Les rivières et certains plans d’eau peuvent être autorisés à la baignade. Mais, la baignade n’étant autorisée que dans quelques rivières seulement, il est recommandé de se rapprocher de sa mairie pour connaître les lieux autorisés.

Par ailleurs, il est impératif de ne pas se baigner aux heures les plus chaudes entre 11h et 16h. Il faut aussi entrer dans l’eau progressivement.

Enfin, rappelons qu’il est formellement interdit de se baigner dans les canaux.  


Pour mémoire, la police des baignades et des activités nautiques relève de la compétence des maires (Article 2213-23 du code général des collectivités territoriales).

Dans le cas des canaux gérés par VNF (Voies Navigables de France), l’interdiction de baignade est fixée par arrêté préfectoral dans les Règlements Particuliers de Police de la Navigation.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dole : du foot mixte au lycée

Les + Lus