Casse cailloux dans le Haut-Doubs : le bras de fer continue

Entre le collectif Pour les Paysages du Massif Jurassien et les agriculteurs adeptes du casse cailloux dans les champs du Haut-Doubs, le conflit s'enlise. Détails.

Par Sarah Rebouh

"Le collectif Pour les Paysages du Massif Jurassien n’est pas le bienvenu au marché bio festif du Bélieu le samedi 22 septembre" dénonce un communiqué diffusé par le collectif en question, ce mardi 28 août. L'objet du litige : le casse cailloux.

En effet, certains agriculteurs du Haut-Doubs, notamment en zone comté, utilisent des broyeurs de cailloux afin d'aménager leur parcelle et de permettre à de gros engins agricoles de se faufiler dans les champs, parfois bosselés et caillouteux. Ces pratiques modifient durablement les paysages naturels du massif jurassien, qui englobe le Haut-Jura, le Haut-Doubs et une partie de la Suisse mais permettent aux agriculteurs de récupérer des terres, régulièrement grignotées par la forêt. 
 

"La situation est un peu tendue"


Après la découverte de ces pratiques agricoles, les associations de défense de l’environnement se sont organisées en collectif afin d'interpeller la préfecture. "L'action [de notre association] n’est visiblement pas du goût de tout le monde et les promoteurs d’une agriculture intensive au prix de la destruction de la biodiversité et des paysages utilisent des arguments écrasants : la menace et le chantage." explique le collectif. En effet, ce dernier précise qu'il s'est vu refuser un stand sur le marché bio du Bélieu, le samedi 22 septembre, pour éviter tout "désorde". 

Jean-Noel Cuenot, maire du Bélieu, nous a confirmé "que la situation était un peu tendue". "J'ai eu peur qu'il y ait des hostilités. On sent bien qu'il y a des tensions. Moi j'essaie de faire en sorte que les choses se calment. Certains agriculteurs y sont peut-être allés un peu fort avec le casse cailloux, mais je pense que cela va s'arranger avec le temps" a déclaré l'élu qui souhaite que la situation s'apaise au plus vite.

(Re)découvrez notre reportage, tourné en juillet 2017 :
La problématique du casse-cailloux dans le massif jurassien
Avec Matthieu Lonchampt ,Lonchampt TPAF père & fils, Eric Vuez agriculteur Gaec des clochettes,Pierre-Henry Pagnier agriculteur, Président de l'association régionale de développement agricole et rural du massif du Jura et membre de la chambre régionale d'agriculture , Pierre-Marie Badot, biologiste du laboratoire Chrono-environnement de l'université de Bourgogne Franche-Comté, François Tarby, Gaec Tarby des Essarts, Denis Michaud, membre du parc naturel régional du Haut-Jura. Reportage I.Brunnarius, F.Le Moing, JF Perret, X.Beisser, S.Schneider.

Sur le même sujet

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus