Center Parcs : le projet du Rousset en Saône-et-Loire est maintenu

Les projets de Center Parcs de Bourgogne-Franche-Comté verront-ils le jour ? Le directeur général de Pierre & Vacances a laissé entendre dans la presse qu'ils ne seraient plus d'actualité. Contactée, l'entreprise dément.

Le Rousset-Marizy, en Saône-et-Loire.
Le Rousset-Marizy, en Saône-et-Loire. © Anthony Borlot / France Télévisions

Le Rousset-Marizy, en Saône-et-Loire, est un site classé Natura 2000. Il pourrait un jour abriter un village vacances Center Parcs. Le projet de 400 cottages est évoqué depuis des années. Mais un article paru dans le journal Le Monde le 18 mai dernier vient semer le trouble.

Le nouveau directeur général de Pierre & Vacances aurait laissé entendre que les Center Parcs du Rousset en Saône-et-Loire et de Poligny dans le Jura ne "correspondent plus à la quête d’exemplarité environnementale revendiquée par le groupe." Contactée par nos soins, la direction dément et assure que les deux projets en Bourgogne-Franche-Comté sont toujours d'actualité.

Opposant de longue date aux projets immobiliers de ce type, Éric Dailly d'Ecologic'action 71, pense que le concept Center Parcs a atteint ses limites. "Ils vont continuer à consommer des quantités faramineuses d'eau avec leur bulle tropicale chauffée à 29 degrés. Ils vont continuer à déforester avec un bilan carbone ahurissant. On imagine mal qu'un Center Parcs puisse être plus vert. Ils parlent de projets plus petits, mais c'est impossible de faire des Center Parcs plus petits. Ce n'est pas rentable économiquement", explique-t-il.

Faire plus petit et plus respectueux de l'environnement, le pari est difficile. C'est pourtant celui de Christine et Guy Temmerman. À deux pas du futur site du Rousset, ces deux restaurateurs vont accueillir huit touristes dans deux bungalows. "Pour la région, c'est plus adapté. Pourquoi faire un méga projet quand on a un endroit qui est magnifique et qui ne nécessite pas un tourisme de masse ?", interroge Guy. Le projet du couple devrait se concrétiser à la mi-juillet. Pour celui de Center Parcs au Rousset, aucune date n'est annoncée pour l'instant.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie polémique société environnement