• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Champagnole : à la découverte du bûcheronnage sportif

L'épreuve de "Springboard" : couper une bille de bois placée à 2m80 de haut à la hache, en un temps record / © FTV Philippe Arbez
L'épreuve de "Springboard" : couper une bille de bois placée à 2m80 de haut à la hache, en un temps record / © FTV Philippe Arbez

La discipline est peu connue en France, elle a pourtant ses adeptes : le bûcheronnage sportif. Le Jura accueillait pour la première fois une manche du Championnat de France, à Champagnole, ce dimanche 23 juin.

Par François Latour

Des bûcherons, mais athlètes !
Cette deuxième manche du Championnat de France de bûcheronnage Sportif a rassemblé douze bûcherons à travers six épreuves.
Ils vont manier la scie, la tronçonneuse thermique, la hache, avec rapidité et précision.
Parmi les aspirants au titre de Champion de France, Sébastien Masnada, originaire de Sapois (Jura). Il a été vice-champion de France en 2009.

Les épreuves
Sciage
"Single Buck", la scie passe-partout :
un disque de bois (diamètre de 46 cm) est scié sur un tronc posé horizontalement à l'aide d'une scie à main de 2 mètres de long. Dans cette discipline, le rythme et le dynamisme du sportif sont déterminants. Afin que la scie glisse plus facilement, un mélange d'huile peut y être vaporisé. En outre, le participant peut se faire assister d'une autre personne qui introduit un coin entre le disque et la bille.

"Stock saw" : épreuve de sciage avec une tronçonneuse de série :
après un premier échauffement, la tronçonneuse est déposée à terre, puis saisie et appliquée le plus rapidement possible sur le tronc (diamètre de 40 cm) après le coup d'envoi. Deux tranches en forme de disque (appelées "cookies") sont sciées par un mouvement descendant et un mouvement montant sur un tronc posé horizontalement. Les deux disques doivent être tronçonnés complètement et en un seul morceau dans une zone marquée de 10 cm. Si les disques ne sont pas sciés entièrement ou que la ligne de marquage n'a pas été respectée, le sportif est disqualifié. Les meilleurs temps dans cette discipline sont de l'ordre d'une dizaine de secondes.

"Hot saw", épreuve de sciage avec une tronçonneuse de compétition :
avec des tronçonneuses super-puissantes préparées, le but est ici de scier trois disques complets dans une zone de 15 cm, sur une bille horizontale de 46 cm de diamètre.
Le grand attrait de cette épreuve est qu'il faut maîtriser l'incroyable puissance de cette tronçonneuse dont la puissance peut atteindre 80 chevaux. Ces machines d'un poids d'environ 27 kg, dont la chaîne tourne à une vitesse de 240 km/h, exigent du sportif des performances de pointe. Les sportifs peuvent concourir avec leur propre tronçonneuse personnalisée. Les meilleurs temps réalisés dans cette discipline sont de moins de 7 secondes.

Avec la hache

"Springboard" : cette discipline consiste à placer deux tremplins (springboards) dans un tronc ancré verticalement. Le but est d'abattre une bille de bois (diamètre de 27 cm) placée au sommet. L'origine de cette discipline remonte à une époque où les bûcherons escaladaient des racines de parfois plusieurs mètres de haut. Les bûcherons de jadis utilisaient leurs tremplins ("springboards") pour atteindre les parties hautes du tronc, plus faciles à abattre que les racines plus larges et plus dures.
Après le coup d'envoi, le sportif pratique une première entaille ("pocket") d'environ 10 cm de profondeur dans le tronc à hauteur d'épaule. Il y place la pointe de son premier tremplin. Il grimpe alors sur le premier tremplin et pratique de là une seconde entaille dans le tronc. Il y place la pointe du second tremplin à une hauteur d'environ 2 mètres et y grimpe. Il peut alors commencer à trancher la bille de bois fixée sur le sommet du tronc. Ici aussi, la bille de bois doit être tranchée par les deux flancs, sous peine de disqualification.
Le Springboard est aussi considéré comme la "discipline reine", car il requiert du sportif non seulement une technique précise et de la force mais aussi un excellent équilibre et de l'agilité.

"Standing Block Chop", un exercice de précision
Cette discipline simule l'abattage d'un arbre à la hache. Un tronc de bois (diamètre de 30 cm) placé à la verticale doit être tranché latéralement le plus vite possible. Le point d'impact optimal du coup de hache ainsi que la force du coup sont d'une importance décisive pour triompher rapidement dans cette discipline. Les meilleurs temps européens réalisés dans cette discipline sont de l'ordre d'une vingtaine de secondes.

"Underhand Chop", une discipline de rapidité
L'épreuve consiste à fendre un arbre déjà abattu. Debout sur un tronc de 32 cm d'épaisseur ancré horizontalement, les sportifs s'efforcent de le trancher le plus rapidement possible par des coups de hache.
L'objectif est de trancher le tronc par les deux flancs. Si le tronc n'est pas tranché sur les deux flancs, le sportif risque la disqualification. Les meilleurs temps européens de l'épreuve "Underhand Chop" sont inférieurs à 20 secondes. 

Le résultat de la compétition à Champagnole, les qualifiés pour la finale à Sedan dans les Ardennes, le 8 septembre.

1-Pierre Puybaret
2-Cyril Marchal
3-Roger Gehin
4-Gabriel Fabry
5- Sébastien Masnada
6-Christophe Leroux

Le reportage de Michel Buzon et Philippe Arbez
Intervenants :
  • Jean-Noël Raynaud, responsable des Timbersports France
  • Roger Géhin, compétiteur vosgien
  • Sébastien Masnada, compétiteur jurassien
Champagnole : à la découverte du bûcheronnage sportif














 

Sur le même sujet

Vézelay : des bénévoles au secours des remparts

Les + Lus